Chine-Australie : des relations solides et stables servent les intérêts communs des deux peuples – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde

Chine-Australie : des relations solides et stables servent les intérêts communs des deux peuples

Chine-Australie : des relations solides et stables servent les intérêts communs des deux peuples

Lors de la visite officielle du premier ministre chinois Li Qiang en Australie, du 15 au 18 juin dernier, les deux parties ont conclu une série d’accords de coopération dans les domaines de l’économie et du commerce, des échanges humains et d’autres domaines.

Une déclaration sur les résultats conjoints de la rencontre annuelle des dirigeants Chine-Australie a été publiée. Le premier ministre australien Anthony Albanese a qualifié cette visite d’ « étape très importante » dans la stabilisation des relations entre les deux pays.

La Chine et l’Australie bénéficient d’une complémentarité économique et sont des partenaires naturels. La Chine est restée le premier partenaire commercial, le premier marché d’exportation et la première source d’importation de l’Australie pendant 15 années consécutives. En 2023, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 229,2 milliards de dollars, près de 80 % de l’excédent commercial de l’Australie provenant des échanges avec la Chine.

En mars dernier, la Chine a mis fin aux droits antidumping et anti-subvention sur les importations de vin australien. Au mois d’avril, l’Australie a exporté quelque 86 millions de dollars australiens de vin vers la Chine, les ventes ont dépassé celles des trois années précédentes.

A en croire des fonctionnaires australiens, le marché chinois promeut à l’industrie viticole australienne un « avenir fantastique. »

Lors de cette visite du premier ministre chinois, la signature du mémorandum d’entente visant à promouvoir la mise en œuvre de l’accord de libre-échange Chine-Australie est devenue un moment fort de la coopération économique et commerciale bilatérale.

L’accord de libre-échange Chine-Australie est entré en vigueur en décembre 2015. Il s’agit du premier accord de libre-échange de haut niveau signé entre la Chine et un grand pays occidental développé. Le document a considérablement abaissé le seuil des échanges commerciaux et des investissements bilatéraux, établi un arrangement institutionnel plus ouvert, pratique et normalisé pour le développement des relations économiques et commerciales entre la Chine et l’Australie, et fortement promu leurs échanges économiques et commerciaux.

À l’heure où le protectionnisme commercial gagne du terrain dans le monde, la signature de ce mémorandum d’entente entre la Chine et l’Australie aidera non seulement les deux parties à poursuivre la mise en œuvre de leur accord de libre-échange, mais démontrera également leur détermination et les efforts déployés pour promouvoir la construction d’une économie mondiale ouverte.

A cette occasion, la Chine a également exprimé sa volonté de développer activement la coopération avec l’Australie dans des domaines tels que les véhicules à énergie nouvelle et la production d’énergie renouvelable, ce qui donnera un nouvel élan aux relations bilatérales.

En tant que pays de la région Asie-Pacifique, la Chine et l’Australie n’ont pas de conflit d’intérêts fondamentaux, mais partagent plutôt un large consensus. Elles devraient donc se coordonner et coopérer pour maintenir la paix et la stabilité régionales.

Ces dernières années, alors que les États-Unis se sont lancés dans une compétition stratégique contre la Chine et ont racolé des alliés dans la région Asie-Pacifique pour provoquer la confrontation des blocs, l’amitié et la coopération entre la Chine et l’Australie ont été perturbées.

Il convient de noter que le premier ministre Albanese a récemment écrit dans un article que la véritable mesure de la force de la politique étrangère est la capacité à gérer efficacement les différences, et non la capacité à créer la confrontation. Servir de pion des USA pour contenir la Chine ou percevoir la Chine de manière rationnelle sur la base de ses propres intérêts ? De toute évidence, la communauté politique australienne a déjà une réponse.

Les volontés communes restent unies au-delà des mers et des montagnes. Bien que séparés par les vastes océans, la Chine et l’Australie sont étroitement liées par les liens de l’histoire et de la réalité. Après avoir connu des rebondissements, les relations Chine-Australie se sont progressivement remises sur les rails. Des relations solides et stables entre la Chine et l’Australie servent les intérêts communs des deux peuples et sont propices au maintien de la paix et de la stabilité régionales.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email