-- -- -- / -- -- --
Nationale

Chéraga : Le proviseur «dispense» les élèves de la physique

Chéraga : Le proviseur «dispense» les élèves de la physique

Pour la deuxième année consécutive, les lycéens de la première
et deuxième année scientifiques ne disposent pas, comme indiqué
dans le cursus scolaire et l’emploi du temps, d’un professeur de physique.

Le litige est apparu l’année dernière où des centaines d’élèves ont préféré « éviter » la souffrance des cours d’un professeur ne répondant aucunement, selon eux toujours, aux normes élémentaires et de la pédagogie qui consiste à transmettre et faire aimer un savoir et de sa propre matière, à savoir les règles basiques de la matière.

Très tôt, ces centaines d’élèves avaient compris qu’ils ne tireraient rien de ce professeur maintenu par quel pouvoir, se demandent-ils, et plus déterminant que l’intérêt suprême de l’élève, potentiel candidat au bac l’année prochaine.

Déjà victimes de grèves itératives touchant un mois sur deux le corps enseignant, pris entre le marteau et l’enclume, et pour pallier aux dégâts causés par les conséquences du « clientélisme » gangrénant la République en principe de droit nanani-nanana, etc, etc, les parents d’élèves, du moins ceux qui peuvent se le permettre, n’ont qu’à mettre « physiquement », concrètement, la main dans les poches ou du moins ce qu’il en reste de la poche pour offrir des cours de soutiens à leurs enfants.

En attendant, et sur le bulletin, dans la case de la matière à coefficient « 5 », on lira : dispensé sans l’observation méritée : au grand dam du proviseur et de son protégé professeur de physique.
Un tableau digne des couleurs abstraites de notre peintre légendaire Issiakhem.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email