-- -- -- / -- -- --
Nationale

Chasse aux parkingueurs et pose de sabots

Chasse aux parkingueurs et pose de sabots

Les policiers semblent passer à la vitesse supérieure. Après la chasse aux parkingueurs illégaux, c’est au tour des véhicules en stationnement anarchique d’être la cible des éléments de la sécurité routière. La DGSN est plus que jamais décidée à assainir les rues d’Alger.

Les automobilistes algérois sont sur le qui-vive. Motif : les policiers traquent la moindre infraction au code de la route depuis quelques temps déjà. En effet, on assiste depuis près de dix jours à une « opération » de pose de sabots dans l’ensemble des artères d’Alger.

La chasse aux mauvais stationnements dans la capitale s’est amplifiée au point que des centaines de véhicules sont immobilisés à l’aide de sabots posés par les policiers relevant de la sécurité routière.

Certains automobilistes étaient sur les nerfs une fois qu’ils ont vu leur voiture immobilisée par un sabot : « J’avais une affaire à régler juste à côté alors j’ai stationné mon véhicule pour quelques minutes, et à mon retour j’ai été surpris par le sabot posé à la roue », dira un jeune homme d’une trentaine d’années.

En effet, ce dernier a stationné sa voiture devant la Casnos de la rue Didouche-Mourad, soit dans un lieu interdit au stationnement. Hélas pour lui, il doit rapidement se procurer un timbre fiscal auprès d’un bureau de poste pour pouvoir récupérer sa voiture. Cependant, une pénurie de timbres fiscaux est à déplorer dans la plupart des bureaux de poste, ce qui ajoute une autre tracasserie aux propriétaires de voiture.

« Prendre une amende ne me gène pas, mais me faire poser un sabot ce n’est pas pareil, puisqu’il y a la perte de temps en plus de l’embêtement », a commenté une dame qui a vu son véhicule immobilisé par un sabot.

Cette dernière a ajouté : « Si je ne trouve pas un timbre fiscal dans le bureau de poste le plus proche, je dois me rendre à la place des Martyrs, au siège des Impôts, pour m’en procurer un ».
Ils sont des centaines à vivre le même calvaire que cette dame. Les policiers se sont mobilisés à travers une vaste opération de « nettoyage » des artères de la capitale des stationnements illégaux. Cette opération vise, selon une source proche de la wilaya d’Alger, à mettre fin aux stationnements anarchiques.

Toutefois, selon les mauvaises langues, cette grande mesure menée actuellement par la DGSN vise à renflouer les caisses des Impôts dans une nouvelle politique de l’Etat dans le cadre de la rationalisation des dépenses. Entre les deux lectures, il est très clair que cette vaste opération de la DGSN est une première depuis de longues années.
D’habitude, les policiers de la sécurité routière s’engagent dans des opérations limitées dans le temps, et peu de véhicules sont visés par la pose de sabots.

Mais ces derniers jours, on assiste à une opération de grande envergure qui touche des centaines de voitures, ce qui dénote la grande fermeté de la DGSN à mener la « guerre » contre les mauvais stationnements, une opération qui intervient quelques semaines seulement après la vaste opération qui avait visé les parkingueurs.

Pour rappel, il y a plus d’un mois, les policiers ont interpellé plus de 130 jeunes gardiens de parking au noir à Alger. Cette opération à laquelle plus de 100 policiers avaient pris part a permis de mettre un terme aux agissements, parfois violents, de certains parkingueurs qui menaçaient les automobilistes en cas de refus de paiement du droit de stationnement de leurs véhicules.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email