-- -- -- / -- -- --
Nationale

Chanegriha: La lutte de la femme algérienne ne s’est jamais arrêtée

Chanegriha: La lutte de la femme algérienne ne s’est jamais arrêtée

Le général-major Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire par intérim a affirmé, hier, que la lutte de la femme algérienne « contre l’oppression ne s’est jamais arrêtée », rappelant les icônes de la Révolution contre le colonialisme français.

« Le rôle de la femme algérienne dans sa lutte contre l’oppression ne s’est jamais arrêtée, et son combat pour défendre sa patrie et son patriotisme est permanent », a indique le chef d’état-major lors d’une cérémonie au ministère de la Défense nationale, en l’honneur des femmes militaires et civiles du ministère de la Défense nationale, à l’occasion de la journée du 8 mars.

A cette occasion, le général-major Chanegriha a rappelé « les grands noms des femmes algériennes libres « qui ont façonné l’histoire pour devenir des icônes phares que les générations se racontent ». Il a ainsi évoqué les sacrifices de la femme algérienne au fil du temps, notamment face au joug de la colonisation française ainsi que sa résistance contre le terrorisme barbare afin de défendre son honneur, sa religion, sa famille et sa patrie, en sacrifiant ce qu’elle avait de plus cher, que ce soit en tant institutrice, étudiante ou journaliste, ou en tant que femme active dans tous les secteurs de son travail

« Nous commémorons à cette occasion la place de la femme et ses exploits au fil de l’histoire, sa lutte pour préserver l’identité de la société et ancrer ses principes, outre son combat, aux côtés de l’homme, pour recouvrer la liberté et la souveraineté de notre pays, mais également sa contribution, au lendemain de l’indépendance, à la bataille de l’édifice du pays », a souligné le chef d’état-major.

En outre, il a évoqué les grands pas que la femme algérienne a franchi durant son parcours honorable, lui permettant d’occuper une place prestigieuse avec mérite, et de se hisser aux plus hautes fonctions dans la hiérarchie de l’Etat, notamment aux sommets des grades au sein de l’Armée nationale populaire.

« Nous sommes très fiers aujourd’hui, de compter parmi ces femmes, nos filles ayant récemment rejoint les Ecoles des Cadets de la Nation, et celles qui ont fait preuve d’une volonté en acier, une ferme détermination, et une ambition inédite, pour parachever un parcours professionnel distingué, au service de l’institution militaire et celui de l’intérêt suprême de la Nation », a-t-il dit.

Pour Chanegriha, les femmes ont trouvé dans l’Institution militaire « un terrain fertile pour se distinguer et y faire rayonner leurs potentiels et leurs talents, et un milieu professionnel favorable à l’expression de leurs volontés en vue de contribuer à la préservation de la sécurité et de la stabilité de l’Algérie, à l’ombre des défis actuels et des dangereuses menaces que vit notre région. »

Il soulignera que l’Algérie nouvelle exige la fidélité des Algériens, « une cohésion et une complémentarité irréprochables »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email