CHAN : L’Algérie étrille le Niger 5-0 et file en finale – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

CHAN : L’Algérie étrille le Niger 5-0 et file en finale

CHAN : L’Algérie étrille le Niger 5-0 et file en finale

On leur demandait de confirmer. En jouant bien et en gagnant. Si nécessaire, sans discussion. Ce fut fait à la moitié du match. 5-0 et sens unique. Rien de plus à leur exiger au retour des vestiaires. Du bon boulot et une présence en finale réglée comme du papier à musique. 5 buts à 0 et une sacrée promenade de santé. Démonstration de force. Belle réponse à leurs détracteurs. Aussi belle que cette victoire assurée d’entrée.

En effet, et au terme d’un début de match mené tambour battant, les Verts, rapidement, la 15e mn sonnante, trouvent la faille suite à un véritable siège dans le camp de l’infortuné dernier rempart adverse invité à passer une de ses plus sales après-midis. Une action en forme de billard qui voit, tour à tour Laouafi rater son face à face avec le dernier rempart nigérien qui sauve une 1ere fois mais sur … Kendouci qui voit sa reprise échouer sur le pied d’un défenseur mais qui constate les dégâts puisque, à son tour, c’’est Belaïd qui reprend le cuir et est tout près de conclure et hérite d’un corner. Sur ce, le ballon, mal intercepté par Djbrilla Kassai, est repris d’une tête rageuse par le capitaine Abdellaoui qui ouvre magistralement la marque. Plus que mérité alors que le onze du Mena, sonné et pris à la gorge, est réduit à défendre à l’emporte-pièce, en limitant les dégâts. Sans succès, l’Algérie désormais devant et tenant bien le match en main, joue à sa guise.

Sous la houlette d’un Zakaria Draoui en métronome, au four et au moulin et à la baguette, maintient une pression intenable, les Fennecs arrivent à faire le trou grâce au buteur-maison, Aymen Mahious, qui, à la 23e mn, sur un contre meurtrier, double la mise en portant son capital buts à quatre avant de signer (34emn) un doublé d’un heading imparable en sautant plus haut entre deux défenseurs adverses. Largement menés, les Nigériens baissent carrément pavillon et il n’y plus qu’une seule équipe sur le terrain. Un 3-0 net et sans bavure. Qui prend les allures d’une véritable correction puisque, et sur un énième tir en coin, une quatrième réalisation, sur un CSC de Katakoré, vient donner plus d’ampleur a un cavalier seul de Verts tout de maîtrise. Grâce un Mahious (45e mn) dans tous les coups et qui avance à grandes enjambées sur le titre de meilleur buteur du tournoi (5 buts). En attendant la seconde mi-temps, les hommes de Bougherra ont déjà les deux pieds en finale.

Un second half où les Ghezala, Tahar, Ait El Hadj,Baouche et autre Bayazid, en remplaçants de luxe et témoignant d’une profondeur de banc de qualité, sont mis dans le bain par Bougherra pour participer à la fête. Une fête totale puisque c’est à Bayazid, le joueur de Khenchela, qu’échoit l’insigne honneur, par une cinquième réalisation (83e mn) d’abord refusée par l’arbitre avant la confirmation de la VAR, de donner plus d’ampleur à un succès éclatant. De bon augure pour la finale de samedi à Baraki où il s’agira de ne pas se rater en finissant le boulot .Comme ils ont su le faire hier soir à Oran en dissipant les doutes, si doutes il y avait. Avec une prestation à valeur de confirmation. On peut compter sur eux car ils sont nés chez nous.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email