-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

CHAN et CAN ne feraient … qu’un ?

CHAN et CAN ne feraient … qu’un ?

Le président de la Confédération africaine de football (CAF) Patrice Motsepe, a affirmé mercredi dernier à Johannesburg (Afrique du Sud), que le Championnat d’Afrique des nations CHAN-2022 (reporté à 2023) en Algérie (13 janvier – 4 février), « sera le meilleur jamais organisé ». Applaudissez ! Applaudissons ? On serait tentés de le faire.

De se dire que l’affaire est bouclée, la victoire assurée. Non sans souligner qu’il ne devrait pas être autrement dès lors que c’est l’instance suprême en charge du football africain, la CAF, qui l’assure. A demi-mots peut-être.

Sous message à peine codé tout aussi sûrement. Par la voix même de son président, Motsepe, qui dit son « impatience d’accueillir le CHAN Algérie ». Dit sa conviction (intime ?) qu’un pays comme l’Algérie ne peut rater un tel évènement en offrant à l’élite du football local continental un tournoi digne des grands. Le meilleur de tous.

Et donc, les arguments et conditions de relever de plus importants (disons-le clairement et là c’est une conviction chez tous les Algériens, les plus hautes autorités du pays en tête, capable de nous sortir la meilleure CAN jamais organisée pour reprendre les termes du Sud-Africain qui sait de quoi il parle quand il s’agit de l’Algérie ) des défis sur le plan organisationnel comme ce fut le cas tout récemment encore lorsque Oran illuminera le ciel de la Méditerranée avec des JM en tous points réussis. De l’avis unanime des participants et observateurs.

Motsepe, qui parle au nom du Comité Exécutif qu’il dirige, vient-il de lever le voile et tuer tout suspense concernant le nom du futur théâtre (l’Algérie, c’est ce qu’on pourrait comprendre, souhaiter) de la CAN 2025 malgré la féroce concurrence qui l’attend à l’heure des votes, à l’exemple du Maroc (le concurrent N°1, voire le « favori incontestable » avec un parc infrastructurel des plus convaincants que conforte- on parle des chances de l’emporter- son parcours en Coupe du monde au Qatar avec une demi-finale qui fera date) sans oublier les surprises (mauvaises ?) en mesure de démentir les plus sûrs des pronostics pour qui connaît l’Afrique du sport.

La CAF est convaincue de … Elle ne dit pas plus que ces espoirs de voir un jour une sélection africaine mettre enfin d’accord les puristes en allant poser pied un jour sur les plus hauts sommets du football mondial. Sans plus. Sans autres précisions quant à cette CAN 2025. En brouillant les pistes.

En entourant cette sortie médiatique de Johannesburg d’un flou artistique ajoutant à la confusion quant à des jeux de coulisses faisant rage. Qui pourraient nous faire comprendre, une fois pour toutes, qu’il ne faut surtout pas mélanger les serviettes et les torchons. Que le CHAN oui. Sur mesure pour l’Algérie à l’occasion d’une des dernières sinon la dernière compétition de ce genre, le Maroc ayant ouvert la voie à d’autres « boycotteurs » prêts à suivre. Que la CAN, pour l’heure, c’est un peu plus délicat.

Pour nous dire presque, que nos ambitions s’arrêtent à ce stade et qu’il ne faut pas trop espérer. Connaître tout simplement ses ambitions. De CHAN exclusivement ? On le suggère.

Même si on nous prie de ne pas trop se précipiter car le verdict ne sera pas pour janvier (pourquoi au fait ?) à l’occasion du CHAN (merci d’avoir bien voulu l’organiser et vous serez sûrement plus qu’à la hauteur) mais en février au … Maroc qui accueillera la coupe du monde des clubs, un évènement autrement plus « attractif » (dans l’esprit des responsables de la CAF, il n’y a aucun doute là-dessus et l’annonce du nom du vainqueur du scrutin pour la CAN 2025 est bien trop grand pour un CHAN appelé à disparaître des radars) et bien rentable médiatiquement.

Suffisant pour émettre quelques doutes. De sérieuses appréhensions. Que les dés seraient pipés, les jeux d’ores et déjà faits.

Que l’Algérie devrait dès lors se consacrer, pour l’histoire (c’est déjà trop, merci encore une fois de le reconnaître, c’est bien pour notre ego) à la réussite du « plus beau CHAN de tous les temps ». Ça sonne faux. Comme une conspiration qui ne dit pas son nom. Que même les félicitations anticipées de Motsepe ne sauraient éluder. A ce mois de février donc et des « surprises » que seule la CAF sait sortir de ses manches. On croise les doigts.

Mais on dira que la réussite du CHAN aura meilleur goût si elle se révélait un avant-goût de CAN. En ne faisant qu’un …

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email