-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ceux qui n’exploitent pas la terre seront déchus de leurs droits

Ceux qui n’exploitent pas la terre seront déchus de leurs droits

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Chelgham Abdesslam, menace de retirer les surfaces agricoles de l’Etat aux personnes qui ne travaillent pas la terre.

Un recensement des terres agricoles non exploitées à travers l’ensemble du territoire national a été lancé par son secteur afin d’évaluer la situation, a-t-il indiqué en prévenant que les gens qui n’ont pas mis en valeur les terres dont ils ont bénéficié seront déchus de leurs droits.

Répondant jeudi à la question orale du membre du Conseil de la nation, Hosni Saïdi, sur le sort des terres non exploitées dans la wilaya de Bechar et l’apport de ceux qui ont bénéficié de l’aide de l’Etat à la production agricole, le ministre a précisé que le recensement en cours ne concernait pas que la wilaya de Bechar mais l’ensemble du territoire national.

« Un recensement de toutes les terres non exploitées est en cours. Ceux qui n’ont pas procédé à la mise en valeur des terres dont ils ont bénéficié seront déchus de leurs droits et les terres seront récupérées et attribuées à d’autres demandeurs conformément à la réglementation en vigueur », a affirmé le ministre.

Concernant les mesures prises pour la relance du secteur agricole dans la wilaya de Bechar, le ministre a précisé que 6,644 milliards de dinars, avaient été alloués au développement agricole à travers le soutien accordé par l’Etat aux agriculteurs, notamment par le Fonds national de développement agricole.

Concernant le foncier agricole au niveau de la wilaya de Bechar, 1 207 exploitants ont bénéficié d’exploitations privées dans le cadre de la loi n° 83-18 relative à l’accession à la propriété foncière agricole, soit une superficie de 48 577 hectares outre l’octroi de 153 actes de concession.

Pour les exploitations créées dans le cadre de la loi fixant les conditions et les modalités d’exploitation des terres agricoles du domaine privé de l’Etat, il a été procédé à la régularisation de la situation de 1 207 exploitants sur 1 315 avec délivrance d’actes de concession.

En outre, 1 789 exploitants ont bénéficié des nouvelles exploitations créées dans le cadre de la circulaire interministérielle de 2011, dont 538 ont obtenu des actes de concession.

A une autre question sur le gel du projet d’aménagement de la forêt du Sahel dans la wilaya de Boumerdès, le ministre a indiqué que la direction des forêts s’attelait actuellement à l’examen du dossier de ce projet -gelé en raison de la baisse des revenus de l’Etat- en vue de le confier à des investisseurs privés.

Il s’agit, a poursuivi le ministre, d’une nouvelle vision qui permettra aux opérateurs privés d’investir dans la réalisation de projets de loisirs dans le secteur des forêts. La forêt du Sahel de Boumerdès s’étend sur une superficie de 342 ha, dont 50 ha seront aménagés en espace de loisirs dans le cadre d’un projet dont le coût s’élève à 200 millions de DA. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email