-- -- -- / -- -- --
Nationale

C’est le vœu de tout le monde… sauf celui de la FAF

C’est le vœu de tout le monde… sauf celui de la FAF

A moins de deux semaines de la finale inédite de football entre le MOB et le RCA, les amoureux de ce sport et les milliers de fans des deux formations ne savent pas où elle va se dérouler. Entre Blida pour Raouraoua et le 5-Juillet pour Tahmi, c’est le suspense pour déterminer qui va enfin avoir le dernier mot.

Cependant, faut-il ouvrir libre choix à l’instance fédérale de décider du lieu de la rencontre quand on sait que la tutelle passe en priorité, quand on sait que le boss de la FAF lance là un défi à deux ministres de la République, les invitant à « jouer » à la guéguerre pour obtenir gain de cause, quand on sait que Mohamed Tahmi ne cessait de multiplier les visites pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux en compagnie du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, M. Abdelmajid Tebboune.

Et comme le ministre Tahmi est loin d’être un partisan de ceux qui persévèrent dans la médiocrité, il est important, judicieux et logique que la finale 2015 se déroule dans l’antre du Complexe Mohamed-Boudiaf qui répond à toutes les conditions, surtout que ce dernier a fait une grande toilette. Le ministre des Sports en a certes fait une priorité pour redorer le football, notamment à ce stade de la compétition.

Une finale ne se joue pas tous les jours et reste une fête aussi bien pour les vainqueurs que pour les vaincus. Le stade du 5-Juillet a eu l’honneur d’abriter jusque-là pas moins de 26 finales, toutes se sont déroulées dans de très bonnes conditions, à l’image de la dernière jouée dans ce stade, qui remonte au 1er mai 2013 entre l’USM Alger et le MC Alger qui avait réuni pas moins de 80 000 supporters dans les deux camps.

Déplacer à Blida deux galeries aussi impressionnantes que celles du MOB et du RCA, sans compter les supporters neutres, c’est craquer l’œuf dans une enceinte qui ne peut contenir plus de 20 000 spectateurs, alors que dans le même temps, le chaudron du 5-Juillet ne souffre d’aucune contestation en matière d’assistance.

Puisque la FAF et ses responsables ne cessent de crier sur tous les toits que le football doit baigner dans le vrai professionnalisme, autant s’asseoir sur la décision du ministre des Sports et ne pas chercher ailleurs ce qui se trouve devant soi.

Suite au petit sondage que nous avons effectué hier, la vox populi est totalement d’accord pour que les supporters de Béjaïa et de l’Arba se retrouvent dans la capitale et offrent un joli spectacle dans les gradins, en sus des deux équipes, obligées elles aussi, d’offrir un autre spectacle technique sur l’aire de jeu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email