-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ces caméras cachées qui diffusent l’horreur

Ces caméras cachées qui diffusent l’horreur

De la violence jusqu’au bout. Voilà un nouveau genre de caméra cachée qui est diffusé sur nos petits écrans en ce mois du Ramadhan. Un triste constat qui mérite d’être dénoncé.

Une caméra cachée est faite pour rire mais pas pour arriver au risque de perdre une vie humaine comme celles diffusées par certaines chaînes privées.

Depuis le début du Ramadhan 2015, on a constaté que les caméras cachées diffusées par certaines chaînes locales privées sont pour le moins, très dangereuses. Des scènes de violence, d’autres choquantes, tandis que certaines montrent des images de sorcellerie jamais vues auparavant sur notre petit écran. 

S’agit-il d’une concurrence ou d’une innovation en matière de professionnalisme ? Certainement non, vu les dégâts moraux occasionnés aux invités qui en sont victimes. Du terrorisme, de la violence, de la sorcellerie et de la peur, voilà ce qui caractérise les chaînes privées par leurs caméras cachées.

Les victimes de ces émissions d’« humour » sont différentes : sportifs, chanteurs, hommes politiques emblématiques, ces derniers ont eu toutes les peines du monde à croire qu’il s’agissait d’une caméra cachée. Même l’idée de l’Etat islamique ou Daech était présente dans les caméras cachées.

On imagine mal comment la nébuleuse terroriste mondiale a pu se faufiler dans le menu ramadanesque des chaînes privées algériennes. Pourquoi les pouvoirs publics ne se sont-ils pas manifestés pour mettre fin à ces émissions diaboliques diffusées par les chaînes satellitaires ? Autant de questions posées par l’opinion publique qui méritent des explications.

Durant les années passées, la caméra cachée avait le rôle de créer de l’humour sur notre petit écran, et les téléspectateurs les suivent assidûment. Aujourd’hui, le constat est amer.

En d’autres termes, ces chaînes satellitaires ont osé intégrer dans leurs programmes des images choquantes, des idées diaboliques et des sujets violents pour tenter d’attirer les téléspectateurs. Pour les Algériens, les caméras cachées de nos jours jettent de l’huile sur le feu. Elles diffusent des scènes de violence en intégrant des armes à feu avec des hommes cagoulés et fortement armés scandant des slogans de l’Etat Islamique ! Est-ce de l’humour ? Non, c’est plutôt de la propagande pour le terrorisme et les idéologies barbares. 

Scènes de prise d’otages, d’enlèvements et des tenues identiques à celles des terroristes de Daech ; certains de ces canaux privés font carrément dans la propagande pour Daech. Profitant du contexte du terrorisme et des réactions de l’opinion publique face aux crimes crapuleux commis par les terroristes, les chaînes en question ont investi en force dans cette question afin de booster leurs revenus. Mais au-delà de ces nouvelles formes de caméras cachées, les téléspectateurs algériens ont vivement condamné ces idées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email