-- -- -- / -- -- --
Sports

Cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde : Tebboune à Doha

Cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde : Tebboune à Doha

La Coupe du monde de football 2022 débute ce dimanche au Qatar, avec la présence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de la cérémonie d’ouverture à Doha. Le chef de l’État s’est envolé ce samedi en direction de Doha pour assister à cet événement mondial, à l’invitation de son Altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, Emir de l’Etat du Qatar.

Le Président Tebboune a été salué, à son départ à l’aéroport international Houari-Boumediene, par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), et le directeur de Cabinet à la présidence de la République, M. Abdelaziz Khellaf.

La cérémonie d’ouverture sera suivie par un premier match de la compétition qui opposera le pays organisateur et l’Equateur.

Il faut rappeler que les relations entre l’Algérie et le Qatar ont connu un grand essor, ces dernières années, ponctuées par un développement conséquent dans la coopération économique et une convergence remarquée dans les questions internationales et régionales.

L’Algérie est parmi les pays qui se sont tenus aux côtés du Qatar dans la campagne qui le vise depuis quelques mois à propos de l’organisation de la Coupe du monde 2022.

Face à la campagne de boycott et de dénigrement de la Coupe du monde, le président Tebboune a apporté le soutien de l’Algérie à l’émirat. Cette campagne a été lancée d’une manière spectaculaire et contestable par des pays occidentaux, en prétextant des conditions de travail des ouvriers étrangers lors de la réalisation des stades, et du refus du Qatar de laisser certaines libertés à la communauté LGBT lors de cet évènement, ainsi que la vente et la consommation abusive des boissons alcoolisées aux alentours des stades.

D’ailleurs, le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Gianni Infantino a fustigé hier “l’hypocrisie” des critiques occidentales envers le Mondial dont le coup d’envoi sera donné à (17h00).

“Donner des leçons de morale -toujours dans le même sens-, c’est simplement de l’hypocrisie”, a lancé à la presse Infantino.

Le patron de la Fifa a évoqué les “progrès” obtenus ces dernières années pour les travailleurs au Qatar -salaire minimum d’environ 280 euros par mois, abolition du système de parrainage qui empêchait les employés de quitter le pays, indemnisations pour les salaires non payés et les accidents.

Il a jugé “profondément injustes” les critiques adressées au Qatar, estimant “qu’au moins le pays avait créé des voies légales” pour que des travailleurs étrangers viennent gagner leur vie, quand “très peu survivent” en essayant de rejoindre l’Europe.

Evoquant les articles parus dans certains pays européens qui décrivent comme de “faux supporters” les fans d’Asie du sud affichant leur soutien à des équipes prenant part au Mondial, Infantino dira: “C’est du racisme pur. Chacun dans le monde a le droit d’encourager qui il veut”.

Enfin, il faut rappeler, il y a quelques mois, l’émir Tamim a assisté à la cérémonie d’ouverture des jeux méditerranéens d’Oran l’été dernier. L’émir du Qatar était aussi le seul souverain du Golfe à assister au dernier sommet arabe d’Alger (1-2 novembre).

Ce serait le deuxième déplacement du président Tebboune au Qatar après la visite officielle qu’il a effectuée dans cet émirat en février dernier.

L’Algérie ne s’est pas qualifiée pour le Mondial 2022. Elle a été éliminée par le Cameroun lors des matches barrages africains en mars dernier. Cette élimination a provoqué une vive polémique sur l’arbitrage vicieux de Bakary Gassama, qui a dirigé le match retour entre les Verts et les Lions indomptables, le 29 mars dernier à Blida.

 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email