Céréaliculture et sécheresse : Vers le recours à l'irrigation d'appoint – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Céréaliculture et sécheresse : Vers le recours à l’irrigation d’appoint

Céréaliculture et sécheresse  : Vers le recours à l’irrigation d’appoint

En ces temps de rareté d’eau de pluies l’on s’interroge sur la préservation de la culture des céréales, grand consommateur d’eau, pour cette saison. Le recours à l’irrigation d’appoint peut constituer une alternative.    

Le recours à l’irrigation d’appoint pour la céréaliculture afin de faire face au stress hydrique et préserver cette culture est envisageable, selon les affirmations du responsable de l’organisation et de la régulation des filières agricoles, auprès du ministère de l’Agriculture et du développement rural, Ali Zoubar, assurant que la situation hydrique n’est pas alarmante pour les céréales. 

S’exprimant ce mardi sur les ondes de la radio chaîne 3, il a indiqué que « l’irrigation d’appoint est une possibilité pour sauver la campagne céréalière et permettre la levée des céréales ». Le manque de pluviométrie auquel fait face le pays n’est pas pour autant alarmant selon ce responsable, lequel a affirmé que « la situation n’est pas alarmante pour les céréales », évoquant la saison précédente. « A la saison agricole passée, il y a eu un manque de pluies en décembre et janvier et les précipitations des mois de mars et avril ont permis aux céréales de se développer et d’assurer une bonne récolte avec plus de 40 millions de quintaux produits », a-t-il précisé. 

L’institut national des sols, de l’irrigation et du drainage (INSID) suit de très près la situation et émet des bulletins d’alerte météorologiques pour chaque zone et à chaque fois qu’il y a nécessité, l’irrigation d’appoint est déclenchée, selon les explications de M. Zoubar, signalant l’arrivée des précipitations à partir du 15 janvier en cours, selon les prévisions météorologiques.

 La question du manque de la pluviométrie que vit le pays depuis quelques mois a été au centre de la dernière réunion du Conseil des ministres, tenue dimanche passé. Le président de la République a instruit le gouvernement d’élaborer un plan d’urgence, ordonnant la généralisation des stations de dessalement de l’eau de mer tout au long de la bande côtière, afin d’éviter les répercussions de la situation climatique difficile que connaît le monde.

Par ailleurs, le responsable de l’organisation et de la régulation des filières agricoles, auprès du ministère de l’Agriculture, est revenu sur les préparatifs pour le mois de ramadhan 2023. Il a assuré qu’un stock suffisant des différents produits agricoles est disponible, soulignant que le pays a toujours constitué son stock de sécurité en produits alimentaires.

 Le même responsable a indiqué que le stock est constitué notamment des céréales et de la poudre de lait, « disponibles et devront assurer les conditions requises pour un mois sans tension sur ces deux produits ». Un stock stratégique de pomme de terre de 40 000 tonnes, est également disponible, outre les produits agricoles en plasticulture disponible à volonté, selon les précisions du même responsable, soulignant l’importance du mécanisme de vente directe pour lutter contre la spéculation et permettre aux consommateurs de s’approvisionner à des prix raisonnables.

 Il a dans ce volet indiqué que le département de l’Agriculture et du développement rural s’emploie avec le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations à mettre en place des points de vente directe des différents produits de large consommation à travers les régions du pays pour le mois de ramadhan. 

Plus de 400 points de vente des produits de large consommation seront en effet ouverts durant ce mois sacré dans le but de garantir la disponibilité des produits agricoles en quantité suffisante et à des prix raisonnables.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email