Céréales : L’Algérie ambitionne de réduire ses importations de 25 % – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Céréales : L’Algérie ambitionne de réduire ses importations de 25 %

Céréales : L’Algérie ambitionne de réduire ses importations de 25 %

Garantir la sécurité alimentaire du pays passe impérativement par la réduction des importations, notamment des céréales, matière première pour plusieurs secteurs de l’industrie alimentaire. Grâce à une production nationale céréalière qui devrait se situer entre 27 et 30 millions de quintaux en 2022, l’Algérie pourra réduire ses importations de 25%. C’est ce qu’a affirmé ce dimanche le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni.

Le ministre de l’Agriculture, qui s’est exprimé sur les ondes  de la chaîne III, a estimé que «cette année la quantité collectée atteindra un volume entre 27 et 30 millions de quintaux toutes variétés confondues, avec un impact sur les importations de 25 à 26% »,  précisant que durant les années précédentes, la quantité collectée la plus importante était de 27 millions.

Ces chiffres ne prennent pas en compte les quantités prélevées par les agriculteurs pour ensemencer leurs champs, les quantités destinées aux œuvres caritatives et celles vendues directement.

A rappeler qu’en  2020, le gouvernement a présenté sa stratégie de feuille de route 2020-2024 pour développer les filières blé tendre, maïs, sucre et oléagineux dans le but de réduire la facture annuelle des importations alimentaires.

Pour atteindre ces objectifs et permettre la réduction de la facture des importations, le premier responsable du secteur mise entre autres, sur l’augmentation de la superficie agricole dédiée aux céréales estimée actuellement à 3,3 millions d’hectares, l’amélioration des rendements agricoles à 60/70 quintaux par hectare et la généralisation de l’irrigation particulièrement dans les zones Ouest et centre du pays.

Selon les estimations des experts, la modernisation extensive de l’irrigation devrait augmenter les rendements de 2 tonnes/ha actuels à 5 à 6 tonnes/ha, produisant à terme environ 7 millions de tonnes de blé par an d’ici 2024.

Henni a également affirmé que « l’avenir du pays est dans l’agriculture saharienne », qui peut beaucoup apporter à la filière au vu de ses atouts et son fort rendement qui peut atteindre 100 quintaux par hectare.

S’agissant de la révision des prix de céréales à l’achat au profit des agriculteurs, M. Henni a fait savoir que cette mesure décidée récemment par le président de la République, nécessitera une enveloppe de l’ordre de 30 milliards de dinars, représentant l’écart entre les anciens et les nouveaux prix d’achat.

« Cette révision des prix à l’achat va permettre aux agriculteurs d’aller plus loin dans leurs investissements et leurs visions d’avenir », a-t-il ajouté.

Pour ce qui est des capacités de stockage, le ministre a assuré que les coopératives des céréales et des légumes secs (CCLS) sont dotées d’une capacité de 34 millions de tonnes, outre les 25 millions de tonnes détenue par les opérateurs privés (minoteries et semouleries).

Il convient de noter que durant l’année précédente l’Algérie a eu recours à l’importation pour s’approvisionner en quantités suffisantes afin de compenser une production nationale tombée à entre 38 et 40% de moins que ce qui était prévu, en raison de conditions climatiques peu propices.

D’ailleurs, même pendant les années de production locale abondante, le pays dépendait des importations de céréales. Au cours des cinq dernières années, les besoins d’importation du pays ont été en moyenne d’environ 7,6 millions de tonnes par an, principalement de blé tendre qui représente environ 70 %  de la consommation nationale.

L’Algérie importe du blé de France, du Canada, d’Allemagne, des États-Unis, d’Espagne, du Mexique et pour la première fois depuis 2016, de la Fédération de Russie.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email