-- -- -- / -- -- --
Nationale

Célébration de l’Aïd El Adha: Polémique autour de l’abattage

Célébration de l’Aïd El Adha:  Polémique autour de l’abattage

Depuis presque trois semaines, l’Algérie enregistre une hausse inattendue du nombre de cas de personnes contaminées par le coronavirus donnant lieu à divers débats sur les moyens d’endiguer la progression de la pandémie.

La Commission Scientifique chargée du suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus a exprimé son inquiétude quant à une éventuelle accélération de la propagation de l’épidémie. Une situation qui risque d’influer sur la célébration des fêtes de l’Aïd el adha, prévues fin juillet.
Le Dr. Bekkat Berkani, membre de ladite Commission, qui s’est exprimé sur les ondes de la radio régionale de Sétif, n’a pas caché ses inquiétudes et a fait part de la possibilité d’annuler le rituel de sacrifice de l’Aid El Adha. L’intervenant a fait savoir que la Commission scientifique a fourni des informations à la Commission de la fatwa, lors de leur rencontre le lundi passé.

Selon lui, les médecins ont expliqué aux hommes de la religion, les conséquences désastreuses de l’abattage sur la propagation du virus. Toutefois, le membre du Comité scientifique ajoute que « le Comité scientifique a donné son avis sur la question, mais le dernier mot revient à la commission des Fatwas, relevant du Ministère des Affaires Religieuses ».

Le Dr. Bekkat a signalé que ces opérations de l’abattage ne contribuent pas à réduire la propagation de l’épidémie, mais plutôt le contraire. S’appuyant sur le point de vue scientifique, le Dr. Bekkat a fait savoir que le sacrifice augmentera le risque de contamination. « Nous devons être francs et ne pas cacher le soleil avec un tamis. La question est avant tout une question de responsabilité citoyenne et d’ordre plus que toute autre chose », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, l’intervenant s’est insurgé contre les gens qui continuent à se rassembler en famille lors des occasions, et risquent de faire propager le virus. Il a annoncé la mise en œuvre de procédures concernant le rituel de l’Aid El Adha qui seront en mesure de prévenir contre toute propagation du Covid-19.

Il faut dire qu’aujourd’hui, c’est la commission de la Fatwa qui doit trancher définitivement sur cette question, surtout que nous sommes à trois semaines de la célébration de cette fête religieuse, d’une grande importance pour les algériens et pour les musulmans du monde entier. 
Le Syndicat national indépendant des imams et du personnel du secteur des affaires religieuses et des wakfs s’est montré catégorique et s’oppose à l’idée d’annuler l’abattage de l’Aid El Adha. Le président de l’organisation syndicale, Djamel Ghoul a fait savoir que ces appels à l’annulation du rituel de sacrifice n’ont aucun fondement.

Selon lui, les partisans de ces idées doivent fournir des preuves scientifiques, qui stipulent que le Coronavirus serait transmissible des animaux vers les humains. Le responsable du syndicat a indiqué que scientifiquement rien n’a prouvé que ceci est l’une des raisons de la transmission et de la propagation de la contagion. « Il faut distinguer entre interdire les rassemblements familiaux, de peur de voir le virus se propager et l’annulation du rituel » a-t-il souligné.

Pour rappel, l’épidémie connaît actuellement une hausse inquiétante et cela à cause des négligences et du relâchement observés par la population depuis l’annonce du déconfinement, il y a plus de trois semaines.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email