-- -- -- / -- -- --
Sports

Ce soir à Malabo à 19h00 : Qui passera à la trappe ?

Ce soir à Malabo à 19h00 : Qui passera à la trappe ?

Ce mardi se jouera la troisième journée des poules comptant pour le premier tour de la 30ème édition de la CAN au cours de laquelle se dégageront les deux heureux lauréats parmi les quatre candidats engagés dans la course à savoir le Ghana, l’Algérie, le Sénégal et l’Afrique du Sud lesquels poursuivront l’aventure équato-guinéenne.

Ce qu’il faut retenir de cette édition c’est que les 4 groupes ont dû attendre le dernier round des poules pour désigner les huit équipes qui animeront les quarts de finale, ce qui laisse supposer qu’à ce niveau de la compétition toutes les nations partent avec les mêmes chances et que la hiérarchie d’antan a été bouleversée.

C’est le cas du groupe C où l’Algérie et le Ghana donnés favoris se trouvent dans une situation très compliquée et risquent de faire coiffer au poteau par le Sénégal et l’Afrique du Sud. Cette dernière journée dévoilera au terme des 90’ les sélections qui auront l’opportunité d’animer les quarts de finale et celles qui plieront bagages et rentrer chez elles.

Algérie – Sénégal : ça passe ou ça casse

Après sa défaite concédée vendredi dernier face au Ghana, l’Algérie est revenue à la case de départ ce qui laisse croire que le succès du premier match que beaucoup d’observateurs présentent comme la clé de réussite ne semble pas être la bonne équation. Pour la simple raison que la sélection nationale, pour le compte de son troisième match contre le Sénégal, est condamnée à jouer pour la gagne et rien d’autre que les trois points pour valider son billet au second tour.

Une situation très complexe pour les hommes de l’entraîneur Gourcuff car l’adversaire, en l’occurrence les Lions de la Téranga ne seront pas une proie facile du moment qu’il renferme en son sein une pléiade de talents qui peuvent mettre à rude épreuve Bouguerra et ses équipiers.

Si les Verts voient leur situation se corser – et que leur destin n’est désormais plus entre leurs mains -, cela est la conséquence de leurs piètres prestations fournies lors des deux rencontres jouées respectivement face à l’Afrique du Sud – en dépit du succès que les spécialistes considèrent comme étant un hold-up parfait -, et le Ghana. Il n’en demeure pas moins que tactiquement, le coach national a une part de responsabilité puisque ses troupes n’ont rien montré en particulier sur le plan offensif et ni Brahimi, ni Feghouli, ni Mahrez, ni Slimani ou Belfodil n’ont été flamboyants et percutants. Au contraire, leur rendement était en deçà de leurs qualités et les prétextes extra sportifs relatifs à la chaleur, l’humidité ou encore l’état de la pelouse ne tiennent pas la route car cela n’est pas propre seulement aux Fennecs.

D’ailleurs, pour se racheter, les coéquipiers de Medjani doivent prendre des risques en allant vers l’avant et faire le jeu pour bousculer la formation sénégalaise qui évoluera sans pression du moment qu’ils ont un ascendant psychologique eu égard à leur capital point et leur statut de leader. Par conséquent un seul point leur suffit pour passer au second tour. Mais, selon les échos qui nous sont parvenus de Mongomo, l’entraîneur Giresse et sa bande ne sont pas dupes pour se contenter de jouer pour le nul, une erreur fatale commise par Gourcuff et ses capés, qu’ils ne sont pas prêts de refaire ; bien au contraire, les Lions de la Téranga sont décidés à aller chercher la victoire.

Ce qui rendra la tâche très ardue pour les Verts qui, pour la circonstance, sont appelés à retrouver l’état d’esprit du Mondial et la grinta pour se surpasser et passer l’écueil sénégalais en redonnant le sourire aux 40 millions d’Algériens qui suivront sur des charbons ardents devant leurs écrans l’exploit que doivent réaliser Brahimi et consorts.

Gourcuff osera-t-il ?

Après le rendement décevant du quatuor d’enfer d’attaque, à savoir Brahimi, faisant les frais d’une médiatisation excessive sur ses qualités, Feghouli qui n’est que l’ombre de lui-même, de même que Mehraz, égoïste avec beaucoup de déchets techniques tout en ajoutant Belfodil errant sans conviction lors du match contre le Ghana , le sélectionneur national, pour éviter un scénario cauchemardesque, osera-t-il faire des changements au niveau de l’attaque en incorporant Soudani et Djabou, réclamés par l’opinion sportive. Surtout que Slimani est déclaré forfait pour la suite de la compétition.

Deux éléments sous l’ère Vahid ont apporté du punch et de la percussion devant, et sur le plan physique, ils sont au top et attendent un signe du coach pour faire exploser leurs ressources et leurs capacités et prouver qu’ils peuvent apporter le plus car comme le reste de leurs camarades, ils sont là pour défendre les couleurs de l’Algérie.

Ghana – Afrique du Sud : les Black Stars dos au mur

Il est vrai que les Algériens suivront avec un grand intérêt la rencontre qui opposera leurs favoris au Sénégal, mais ils auront une écoute, ainsi que les joueurs et l’ensemble de la délégation, sur la confrontation qui mettra aux prises le Ghana et l’Afrique du Sud car l’issue de cette empoignade pourrait avoir un impact sur l’avenir des Fennecs en cas de score de parité. Ainsi, les Black Stars et les Bafana Bafana aborderont la partie avec un seul mot d’ordre celui d’engranger les trois points de la victoire pour espérer se retrouver en quart de finale, chose qui présage des débats serrés avec beaucoup d’engagement et une lutte sans merci au milieu.

Les hommes de Grant, après leur performance sur l’Algérie se voient relancer dans la compétition et les portes du deuxième tour passent inévitablement par un autre succès aux dépens de la bande à Mashaba sans se soucier du résultat de l’autre rencontre. En revanche, les Bafana, Bafana qui gardent encore leurs chances de composter leur ticket pour les quarts de finale, doivent d’abord assurer les points du match tout en souhaitant que le Sénégal remporte son duel avec l’Algérie.

Autant de calculs que ce soit pour l’Afrique du Sud ou l’Algérie qui n’ont pas leur destin entre leurs mains, ce qui mettra beaucoup de pression qui pèsera sur leurs épaules : une situation qui risque de leur jouer un mauvais tour.

Programme

Mongomo : Ghana – Afrique du Sud à 19 h
Malabo : Algérie – Sénégal à 19 h

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email