-- -- -- / -- -- --
Nationale

Cap sur l’économie agricole

Cap sur l’économie agricole

« Que nous le voulions ou non, l’avenir de notre pays dépend fondamentalement de l’agriculture ! » Cette déclaration a été faite par le wali de Tizi Ouzou Mohamed Bouderbali, hier à l’occasion de sa sortie sur le terrain où il a procédé en premier lieu à l’inauguration de l’usine de production de sacs d’emballage en polypropylène, sise à Azazga, et visité en deuxième lieu l’exploitation agricole d’Akli Oudafel à Rehahlia (Oued-Aïssi).

Dans un point de presse, Mohamed Bouderbali a assuré que dans le cadre de la politique agricole, les pouvoirs publics ne demandent qu’à accompagner les candidats à l’investissement dans ce créneau.
Il a rappelé également la volonté de l’Etat de protéger les terres agricoles.

Questionné sur le dossier des 770 ha de terres fertiles de Souamaâ (daïra de Mekla) que la mafia du foncier veut s’approprier pour créer une zone industrielle, Mohamed Bouderbali a indiqué que si les pouvoirs publics décident d’affecter des terres agricoles à d’autres fins, c’est qu’il n’y a pas d’autres solutions de recours.

« Et je tiens à souligner, explique-t-il, que cette pratique existe dans tous les pays du monde. « Quant aux fraudeurs, c’est-à-dire les faux investisseurs, ils subiront la rigueur de la loi, à savoir le retrait en premier lieu des terrains qui leur ont été octroyés conformément au contenu de leurs demandes. En ce qui concerne cette usine de production de sacs d’emballage en polypropylène, sa mise en service date d’avril 2017.

Sa capacité de production est de 19 millions de sacs par an. Le produit porte sur les sacs de 100, 50, 25, 10 et 5 kg. L’usine emploie 75 personnes et les ateliers fonctionnent selon le système des 3×8. Sur ce même site, le wali a visité la minoterie, propriété de monsieur Nedfar. Cette minoterie, opérationnelle depuis juillet 2002, assure une production de 120 tonnes de farine de blé tendre par an.

Les effectifs sont de 60 éléments. Le son obtenu de cette farine est destiné à l’engraissement du bétail. A noter que les greniers de la SARL Nedfar sont alimentés avec la production locale. En ce qui concerne l’exploitation agricole de Rehahlia (Oued-Aïssi) qui est en fait un projet vacher, sa mise en exploitation est prévue pour le mois de septembre prochain.

L’étable est d’une capacité de 240 vaches. Selon l’investisseur, Akli Oudafel, la capacité de production sera de 25 litres par jour et par vache, soit donc une production générale de 6 000 litres par jour.

Cette étable est d’une superficie de 3 600 m2 et l’investissement est d’un coût de 200 000 000,00 DA. L’apport bancaire est de 54 000 000,00 DA. Akli Oudafel a déclaré au wali que son activité bovine tient d’une très longue tradition familiale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email