-- -- -- / -- -- --
Nationale

Cap sur le développement des relations économiques et commerciales

Cap sur le développement des relations économiques et commerciales

Donner plus de visibilité aux produits algériens à l’étranger est impératif si on veut se faire une place sur le marché, notamment africain. Une foire des produits algériens se tient du 12 au 17 novembre au Gabon avec la participation de 70 entreprises nationales de différents secteurs.

Sur une superficie de 1 043 m2, des entreprises d’industries agroalimentaires, produits agricoles, industries mécaniques, chimiques et pétrochimiques ainsi des travaux publics devront convaincre et démontrer la qualité des produits algériens au consommateur gabonais.

Une volonté de renforcer la coopération économique et commerciale entre les deux pays a été exprimée par les deux parties, qui ont décidé de créer un conseil économique pour les hommes d’affaires. En effet, le ministre du Commerce , qui a conduit une délégationz d’opérateurs économiques a convenu, ce mardi, lors de sa réunion à Libreville avec le Premier ministre, chef du gouvernement gabonais, Julien Nkoghe Bekalé, de créer un conseil économique algéro-gabonais des hommes d’affaires. C’est donc le Premier ministre gabonais qui a donné son accord concernant la proposition de l’Algérie pour la création de ce Conseil. De ce fait, les deux parties ont convenu d’œuvrer au développement des relations de coopération entre les entreprises encadrant le commerce extérieur, notamment l’Agence algérienne de promotion du commerce extérieur (ALGEX) et la Société algérienne des foires et exportations (Safex), et ce dans l’objectif de transférer les expériences algériennes en matière d’organisation des foires nationales et internationales.

Il a été également souligné l’impératif d’augmenter le volume des échanges économiques bilatéraux pour les hisser au niveau des relations diplomatiques historiques liant les deux pays. Ce Conseil d’hommes d’affaire sera donc, selon les explications du ministre du Commerce, l’instrument privilégié pour renforcer les relations économiques et commerciales entre les communautés d’affaires des deux pays. Cela à travers l’échange permanent de visites d’hommes d’affaires, l’identification des opportunités d’affaires ainsi que l’échange d’expérience et d’expertise en matière de politique commerciale. Djellab, qui a signalé l’intérêt particulier qui sera accordé à la diplomatie économique dans le but de promouvoir « le Made in Algeria », a en outre affirmé « la forte détermination de l’Etat algérien pour le développement des relations commerciales et économiques avec le Gabon » en mettant en exergue, notamment, des opportunités d’investissements offertes par l’Algérie hors hydrocarbures, citant la suppression de la règle 49/51 régissant les investissements étrangers dans les secteurs non stratégiques.

Il faut dire que l’Algérie n’en est pas à sa première exposition au Gabon, un événement similaire ayant été organisé l’année passée et qui a connu un grand succès, d’autant que les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu une hausse, selon le ministre. En effet, l’entreprise spécialisée dans l’industrie électronique Stream système a pu décrocher un important contrat de partenariat d’une valeur de 4 millions de dollars par an pour l’exportation de ses produits vers le marché gabonais. La raison pour laquelle l’entreprise prend part à cette deuxième édition étant une opportunité pour promouvoir ses produits et services.Comme l’édition 2018 qui a été couronnée par la signatures de 20 contrats

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email