Canicule et incendies : L'impératif d’une vigilance extrême – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Canicule et incendies : L’impératif d’une vigilance extrême

Canicule et incendies : L’impératif d’une vigilance extrême

La forte canicule que connaît le pays et le risque d’incendies qui l’accompagne incitent à la plus haute vigilance afin d’éviter le pire.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, a souligné, ce mercredi à Alger, la nécessité de maintenir le niveau de vigilance et de mobilisation au niveau national en vue de prévenir les feux de forêt. Cela d’autant que la forte canicule s’est installée à travers le pays risque de durer et, par conséquent, d’augmenter les risques d’incendie en milieu forestier.

Le ministre de l’Intérieur a insisté sur « l’impératif de maintenir le niveau de vigilance et de mobilisation à travers toutes les wilayas du pays » en vue de prévenir les feux de forêt, appelant les citoyens à « concourir aux efforts de prévention ». Cela d’autant que le facteur humain est « à l’origine de la plupart des incendies enregistrés », a poursuivi le ministre, lors d’une visite sur le terrain dans la wilaya d’Alger, où il s’est enquis du dispositif de prévention et de la lutte contre les incendies dans les forêts.

« En dépit des températures records enregistrées, les incendies qui se sont déclarés à travers différentes régions du pays (forêts, récoltes et oasis), ont été tous efficacement maîtrisés sans pertes humaines à déplorer », a-t-il rassuré.

Le mérite revient, poursuit le ministre, « aux mesures proactives prises par les pouvoirs publics et aux interventions de qualité des services de la Protection civile, appuyés par les moyens mobilisés, notamment aériens ».

Il convient de rappeler que l’Algérie dispose actuellement 6 avions bombardiers d’eau pour prévenir les incendies. Des pistes d’atterrissage ont également été préparées pour accueillir les bombardiers d’eau dans les zones à risque. Ainsi, près de 15 000 agents de la Protection civile ont été mobilisés cette année pour prévenir les incendies, et une soixantaine d’équipes mobiles sont déployées en forêt pour assurer une prise en charge immédiate en cas de départ de feu, selon Brahim Merad.

288 ha de forêts détruits depuis le début de l’été

En outre, la Direction générale des forêts a indiqué que 288 hectares de forêts ont été détruits par des incendies depuis le début de cet été. Le directeur général des forêts, Djamel Touahria, a révélé, dimanche, que « 80 incendies ont été enregistrés dans 23 wilayas, dont les plus importants sont à Sétif, Béjaïa, Tizi Ouzou, Tipasa et Boumerdès ».

« Nos services ont commencé à sensibiliser la population sur la façon d’agir pendant les incendies, en fournissant des orientations et des conseils » a-t-il ajouté, afin d’éviter la répétition du scénario des incendies qu’a connu le pays en 2022.

Selon lui, le plan mis en place pour cet été repose, principalement, sur le nettoyage des routes et des sentiers, ainsi que sur le renforcement des patrouilles dans les forêts, en plus de la mise en place de centres de surveillance des incendies (399 tours) dans différentes zones forestières qui enverront des alertes pour une intervention précoce avec les agents de protection civile.

Concernant la stratégie de lutte contre les incendies, M. Touahria a affirmé que cette dernière s’appuie principalement sur la collecte de toutes les informations pour identifier les causes des incendies et mettre en place tous les moyens pour les éviter.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email