-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Cancer du sein en Algérie : Plus de 14 000 nouveaux cas par an

Cancer du sein en Algérie : Plus de 14 000 nouveaux cas  par an

Le directeur général de la Société algérienne de radiologie et d’imagerie médicale (SARIM), Dr Djamel Boukhtouche a mis l’accent, ce dimanche à Alger, sur la nécessité d’élargir le dépistage précoce à toutes les régions du pays, pour prévenir le cancer du sein.

Lors des journées scientifiques consacrées cette année à la prévention du cancer du sein, Dr Boukhtouche a insisté sur l’impératif de renforcer le dépistage et le diagnostic par l’imagerie médicale (mammographie) et de l’élargir à toutes les régions du pays, à travers la réduction de son coût et son remboursement par la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), pour juguler cette maladie qui arrive en tête des types de cancer répandus en Algérie.

Le spécialiste a souligné l’importance de poursuivre les campagnes de sensibilisation pour prévenir cette maladie qui cause la mort de plus de 3 500 femmes par an.

Pour sa part, le chef du service de l’imagerie médicale du CHU de Béni Messous, Pr Mustapha Boubrit a insisté sur l’importance de cette rencontre scientifique, qui s’inscrit, a-t-il dit, dans le cadre de « la formation continue et la sensibilisation à la gravité du cancer du sein qui peut être évité grâce au dépistage précoce ».

Dans ce cadre, Dr Badra Ben Kedadra, conseillère au ministère de la Santé a évoqué les acquis réalisés en matière de lutte contre le cancer, notamment le cancer du sein.

La responsable a annoncé la « réhabilitation des services techniques et la coordination entre les secteurs public et privé pour remédier aux dysfonctionnements enregistrés », d’autant plus que les pouvoirs publics entendent « lancer le système de contractualisation pour soulager le malade ».

Il est à noter que le cancer du sein arrive en tête de liste des types de cancer prévalant en Algérie, avec plus de 14.000 nouveaux cas enregistrés chaque année, dont un taux important apparaît avant l’âge de 40 ans, contrairement aux pays occidentaux où le cancer du sein apparaît après l’âge de 60 ans et plus, selon les données du registre national du cancer.

Selon des spécialistes en cancérologie, en particulier le cancer du sein, et conformément aux recommandations du Plan national de lutte contre le cancer (2015-2020), cette situation épidémiologique exige « une attention particulière et des enquêtes nationales approfondies » pour identifier les principaux facteurs d’atteinte des Algériennes de ce type de cancer à un âge précoce par rapport aux femmes occidentales. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email