-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

cancer du col de l’utérus: 3 à 4 femmes meurent quotidiennement

cancer du col de l’utérus: 3 à 4 femmes meurent quotidiennement

Relégué en Algérie au deuxième rang des cancers « féminins », Le cancer du col de l’utérus, est l’un des cancers les plus meurtriers chez la femme algérienne. IL affecte de plus en plus de femmes, environ 1400 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

Selon les spécialistes, 3 à 4 femmes meurent quotidiennement de cette maladie provoquée par un groupe de virus oncogènes nommé HPV chez les personnes ayant été exposées à plusieurs reprises à ce type de micro-organismes et dont le système immunitaire est affaibli. Le HPV ne touche pas uniquement les femmes, mais peut aussi affecter l’homme et conduire à des cancers de l’appareil reproducteur.

Certains types de virus ne provoquent pas de lésions oncogènes, mais sont à l’origine d’une autre maladie, appelée condylome, qui se manifeste par l’apparition de verrues dans les parties génitales de l’homme (80%) ou de la femme (20%). Les spécialistes soulignent que « le cancer du col utérin était asymptomatique et que la seule manière de le dépister était d’associer deux types de tests : frottis et test ADN du HPV. Ce qui ne se fait pas à temps en Algérie en raison de manque de moyens et de sensibilisation des personnes concernées ».

Les spécialistes indiquent que les tumeurs bénignes les plus classiques concernent les fibromes, si cette dernière ne dégénère pas en cancer, son traitement dépendra des symptômes et de sa situation dans le pelvis. Ainsi et si ce fibrome perturbe un organe voisin, une intervention est nécessaire. Il faut savoir que 50 % des ablations de l’utérus qui ont pour cause un fibrome, soit un cas sur deux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email