-- -- -- / -- -- --
Nationale

CAN 2019 : Le sélectionneur national toujours hésitant quant aux choix pour certains postes

CAN 2019 : Le sélectionneur national toujours hésitant quant aux choix pour certains postes

Le sélectionneur national Djamel Belmadi, invité sur Bein Sports France ? s’est longuement exprimé sur l’équipe nationale. Avec son franc parler, et en toute lucidité, il a répondu sans détour à toutes les questions liées à ses choix quant à la liste finale qu‘il est appelé à rendre publique en prévision du voyage au pays des Pharaons pour la CAN 2019. Le premier responsable technique des Verts a bien sûr parlé du joueur de Ligue 1 française Andy Delort et son vœu de vouloir venir jouer pour l’Algérie.

Il a aussi évoqué la forme éblouissante de Youcef Attal et les déboires de Ryad Mahrez, qui fait banquette avec son club Manchester City. L’invité du plateau est bien évidemment revenu sur son arrivée à la tête de la sélection nationale : « Pour moi, entraîner la sélection algérienne était mon vœu le plus cher. Je me disais que j’étais sans doute encore jeune dans la profession pour prétendre à ce poste mais je n’ai jamais hésité à être ambitieux. On n’a jamais gagné de coupe d’Afrique en dehors de notre pays. A la dernière CAN nous sommes sortis au premier tour, mais notre ambition maintenant c’est de la gagner. » Sur la mission difficile qui l’attend, il a dit : ‘’Non, ce n’est pas une CAN de transition, je travaille tous les jours à 100% pour pouvoir la gagner, il n’y a pas à attendre. Il faut avoir cette ambition ». S’agissant de ses prochains adversaires dans le groupe D, il a parlé du Sénégal, qu’il a d’ailleurs qualifié comme le favori n°1 de la compétition : ‘’Nous, nous ne sommes pas favoris. J’aime bien cette position. Tant mieux que ce soit le Nigeria, la Côte-d’Ivoire, le Cameroun, le Ghana ou l’Egypte qui joue à domicile ».

Concernant la liste tant attendue des 23 joueurs, il s‘est montré plutôt très hésitant : « Pour dévoiler la liste des 23, il faut que je la connaisse moi-même. Plus sérieusement, j’ai une idée mais on va attendre parce que je nourris la réflexion sur quelques postes pour être honnête. » Belmadi a laissé entendre que le premier stage des Fennecs débutera le 27 Mai : « Ça fait un an que je suis à la tête de la sélection. C’est à la fois beaucoup et pas assez parce-que ce n’est que 4 ou 5 dates FIFA. Au final, ce n’est qu’un mois vécu ensemble avec les joueurs, 4 ou 5 fois une semaine. » Le coach national a évoqué dans la foulée tous les risques à prendre pour sélectionner des joueurs qui n’ont jamais fait partie du groupe. Comme c’est le cas de Andy Delort . « Il a été très actif dans sa communication pour obtenir ses papiers. Je ne me rappelle pas avoir eu la chance que sa fasse aussi vite.

Il doit avoir des connaissances (sic). Plus sérieusement, j’ai toujours dit que tout algérien en possession de son S12 sélectionnable. » Revenant sur le cas du Lyonnais Houssam Aouar, il a été catégorique : « Je n’ai ni rencontré ni parlé à Houssam Aouar mais je connais sa position.

Il a un championnat d’Europe espoir à préparer avec l’équipe de France. Il ne sera pas à la CAN 2019, ça c’est sûr. Je n’ai pas à convaincre Aouar, c’est à lui d’avoir envie et même plus que ça de venir porter le maillot de l’Algérie. Il y a d’autres joueurs qui se sont retrouvés dans cette situation et qui ont choisi. Je n’ai même pas à lui expliquer les tenants et les aboutissants, il les connaît déjà. » Le Marsailllais des Verts n’a pas raté l’occasion de faire les éloges de Youcef Atal, qu’il a qualifié d’une valeur sûre à 22 ans. : « Il s’est vite imposé dans le championnat de France. Ce qui est bluffant, c’est sa polyvalence et arriver à être performant à des postes complètement différents. Il a joué à 4 ou 5 postes, ce qui me pose un petit problème. Atal, son poste c’est latéral droit, très offensif. Il n’y en a pas beaucoup en Europe. Il peut s’imposer peut être pas dans un top club européen, dans un très bon club, et passer un palier » A propos de Ryadh Mahrez, il a dit clairement : « Je construis une équipe autour de personne, à part Messi. Mahrez est un joueur très important, parfois indispensable. Il

a démontré toutes les qualités qu’il pouvait avoir et il peut surmonter ce qu’il vit depuis cinq matchs. Il a joué une quarantaine de matchs, ce n’est pas une mauvaise nouvelle pour moi. Il va arriver pas trop éreinté. Il est tranquille, il a un long contrat, Pep Guardiola compte sur lui, donc pas de souci. » Sur l’un des postes importants de l’équipe qui pose actuellement problème, Belmadi a déclaré : « M’Bolhi est en train de faire le nécessaire pour être prêt pour la CAN, et je croise les doigts. »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email