-- -- -- / -- -- --
Sports

CAN 2017 au Gabon : Raouraoua énumère les objectifs de l’EN

CAN 2017 au Gabon : Raouraoua énumère les objectifs de l’EN

C’est à Saïda , chez l’emblématique et figure de proue de la glorieuse équipe du FLN et des années -60-70, Said Amara que s’est tenue la dernière réunion du Bureau fédéral, sous la direction du président de la FAF, Mohamed Raouraoua.

Ce dernier s’est prêté comme de coutume sereinement au jeu des questions des correspondants régionaux sur l’objectif de cette visite à l’Ouest du pays.

Le boss a également saisi l’opportunité de revenir sur plusieurs sujets concernant la formation des entraineurs, des arbitres et de l’organisation de la compétition dans cette région de l’Algérie profonde. Bien évidemment, les confrères présents n’ont pas raté l’occasion pour aborder l’épineux sujet de la sélection nationale et sa prochaine participation à la prochaine CAN 2017 au Gabon.

Mohamed Raouraoua s’est dit d’abord en quelques mots heureux de rendre visite à cette wilaya et cette région. Une visite selon lui qui s’inscrit déjà s’inscrit dans le cadre de l’opération des échanges entre la base et la Fédération algérienne de football.

Il avouera avec plaisir que la réunion du Bureau fédéral à Saïda s’est déroulée dans de bonnes conditions et que plusieurs décisions liées à la programmation des compétitions au niveau des ligues régionales et des wilayas ont été prises.

Le boss de l’instance fédérale Raouraoua est revenu également sur les acquis enregistrés durant ces récentes années de travail au niveau de la DTN et de la DNA non sans révéler que ce fut une occasion pour prendre quelques décisions concernant les aspects technique et organisationnel liés à l’arbitrage.

Dans ses propos le président Raouaraoua n’a pas manqué d’afficher sa satisfaction de rencontrer tous les acteurs du football, surtout les arbitres et les entraineurs. 

Il laissera clairement entendre que la FAF s’atèle à former environ 2000 à 2500 entraineurs par an, et des milliers d’arbitres au niveau du territoire national et que tous les espoirs reposent sur la formation des arbitres d’élite avec un niveau universitaire appréciable « On programme aussi des centaines de stages pour arbitres par an et on espère améliorer leur niveau dans la durée, afin qu’ils assurent l’avenir de l’arbitrage. 

Je dirais aussi que je suis toujours content de revoir la base, vous savez la pyramide du football commence à la base, contrairement à ce que disent certains, on ne s’occupe pas uniquement de l’équipe nationale senior. »

« Je voudrais remercier les autorités locales et à leur tête le wali de Saïda qu’on a rencontré aujourd’hui. On a pris ensemble des décisions pour améliorer l’organisation du football dans la région.

On a prévu un projet de construction d’un centre de préparation et de formation ici à Saïda qu’on entamera dans un avenir très proche. »

Concernant la sélection nationale, Raouraoua a clairement rappelé que son ambition première est de faire progresser El kheddra  : « Je suis le premier supporter de cette sélection nationale , et croyez moi que lorsqu’elle gagne, je suis l’homme le plus heureux au monde, et quand elle perd je suis autant déçu que vous tous.

Il n’ya pas à mon sens un président de fédération au monde qui n’aimerai pas voir son équipe gagner une Coupe du monde, ou une coupe d ‘Afrique allez chiche montrez-le-moi. » : Sur les objectifs fixés pour la Can 2017 au Gabon Raouraoua, dira : « ils sont clairs dès le début, on veut aller le plus loin possible dans cette Coupe d’Afrique.

Et je sous-entends, bien entendu, la finale, moi je suis optimiste, après on va bien se préparer, comme on l’a toujours fait, mais la réussite dépend aussi de la volonté de Dieu. »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email