-- -- -- / -- -- --
Nationale

Campus Aboudaou à Béjaïa : Rassemblement de soutien aux détenus du Hirak

Campus Aboudaou à Béjaïa : Rassemblement de soutien aux détenus du Hirak

Un rassemblement de soutien aux détenus du mouvement populaire a été observé hier, et comme chaque lundi, à l’intérieur du Campus Aboudaou. Des étudiant et enseignants ont pris la parole afin d‘apporter leur soutien indéfectible et agissant aux détenus et appeler à la poursuite du combat pour l’instauration d ‘un Etat démocratique et social ».

« Depuis le 22 février, le peuple ne cesse de sortir pour réclamer un changement de régime et l’instauration d’un Etat libre, de droit démocratique et populaire », a déclaré un intervenant. Et d’ajouter : « C’est notre génération qui a déclenché cette révolution pacifique pour faire tomber le pouvoir et pour la restitution de notre indépendance volée ». « Plusieurs mouvements ont été menés depuis 1963, et nous sommes aujourd’hui en pleine révolution libératrice, la plus importante », soutient-il. Pour lui, « cette révolution a mis à nu le pouvoir réel et sa nature dictatoriale qui vise à diviser le peuple, qui refuse la scission, pour se perpétuer pour poursuivre le pillage de ses richesses ». « Nous allons poursuivre le combat ; nous n’allons vous laisser tomber. » Des portraits des détenus ont été mis en avant par les manifestants.

Un enseignant dénonce « la fermeture des routes » par des habitants un peu partout, estimant que « ces derniers jouent le jeu du pouvoir ». Il dénonce ensuite la nouvelle loi sur des hydrocarbures qui vise, selon lui, « à céder les richesses du pays aux étrangers ». Il condamne ensuite certains responsables pour leur pratiques envers les enseignants. Notons que le SNAPAP/ CGATA a appelé hier ses adhérentes et adhérents à répondre massivement à la marche de la coordination de la wilaya de Béjaïa avec les représentants de la dynamique de la société civile de wilaya qui aura lieu aujourd’hui à partir de la maison de la Culture jusqu’au tribunal de Béjaïa pour soutenir les détenus d’opinion et détenus politiques, pour une Algérie libre et indépendante et dire non aux élections présidentielles du 12 décembre prochain.

Les travailleurs affiliés à la Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie CGATA de la wilaya de Béjaïa comptent porter aussi la revendication de l’ouverture d’un dialogue global pour la mise en œuvre d’un processus de transition démocratique et politique. La marche devrait rejoindre celle des étudiants au boulevard de la Liberté. Il est utile de noter qu’une marche de soutien aux détenus du mouvement populaire a été organisée samedi dernier à Kherrata. Des centaines de personnes sont sorties comme chaque samedi pour réclamer fermement « le changement de régime politique et son départ et rejeter la prochaine échéance électorale ». Les manifestants ont sillonné les rues de cette ville martyre, scandant les slogans du Hirak populaire, notamment le rejet du scrutin présidentiel, en faveur de la libération des détenus et des slogans hostiles au régime et en faveur de la liberté et la démocratie. Des sit-in populaires se tiennent souvent les après-midi à la place de Saïd-Mekbel en soutien aux détenus et en faveur de leur libération.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email