-- -- -- / -- -- --
Sports

CAF Champions League : Les Crabes ont de quoi espérer

CAF Champions League :  Les Crabes ont de quoi espérer

Le MO Béjaïa a plutôt bien négocié son baptême de feu dans cette prestigieuse compétition continentale en s’inclinant par la plus petites des marges, dimanche après-midi, à Obuasi face, face aux Ghanéens de l’Ashanti Gold, à l’issue du match aller du tour préliminaire.

Une petite défaite imméritée qui laisse grande ouverte la porte à tous les espoirs pour le coach Amrani et ses poulains, en vue d’une éventuelle qualification au prochain tour. Dans moins de quinze jours, les Crabes seront en position de force dans leur jardin, et devant leur public pour faire leur job. Au vu de ce que l’adversaire a montré sur un terrain qui laisse à désirer, les Béjaouis semblent bien placés pour renverser la vapeur en leur faveur et composter leur billet qualificatif.

Les Crabes malgré toutes les difficultés rencontrées (conditions climatiques difficiles, fatigue du voyage, mauvaise pelouse et arbitrage douteux du trio burkinais, ont donné du fil à retordre aux Ghanéens, surtout en première mi-temps. Les Béjaouis, qui ont rejoint les vestiaires pour la pause-citron, sur un score vierge de parité, auraient pu prétendre à mieux si l’arbitre leur avait accordé le but tout fait de N’Doye à la 13e minute, lequel, malheureusement, a été refusé pour un hors-jeu imaginaire. 

Les Ghanéens, portés par un public en délire, ont dû attendre l’heure de jeu pour pouvoir faire la différence sur une réalisation de Joshua (61’). La déception des Crabes ne s’est pas arrêté là puisque l’arbitre ne s’est pas retenu de brandir un carton rouge à leur défenseur Lakhdari pour cumul de cartons, et ce à 20 minutes de la fin du match.

Dès lors, les Crabes ont dû jouer avec le frein à la main de peur de se voir expulser par l’arbitre qui semblait n’attendre en fait que cela. Malgré les sept minutes du temps additionnel décidés par l’arbitre l’Ashanti Gold n’arrivera pas à marquer un second but qui lui aurait peut-être permis de se mettre un peu plus à l’abri devant une vaillante formation du MOB, laquelle a fait montre de beaucoup de solidarité, laissant ainsi présager une belle issue pour la seconde manche à Béjaïa.

Abdelkader Amrani s’est montré plutôt optimiste quant à la manche retour, estimant que la qualification reste jouable. « Je remercie mes joueurs pour leur belle prestation et pour tous les efforts fournis durant toute la partie.

On a bien joué devant un adversaire coriace et sur une pelouse impraticable. Mes joueurs se sont donnés à fond et auraient même pu revenir avec un résultat positif, mais l’arbitre a faussé la partie. C’est vraiment regrettable d’assister à un arbitrage aussi vicieux. Il y a une deuxième manche à Béjaïa et avec l’apport de nos supporters, incha’Allah, on se qualifiera pour le prochain tour. Bon vent au MOB.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email