British School of Algiers : Des parents d'élèves dénoncent des pratiques illégales – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

British School of Algiers : Des parents d’élèves dénoncent des pratiques illégales

British School of Algiers : Des parents d’élèves dénoncent des pratiques illégales

Les parents d’élèves de l’école British School of Algiers dénoncent ce qu’ils appellent des pratiques illégales, en obligeant certains élèves à payer les frais de scolarité en devise étrangère sur un compte bancaire établi au Royaume-Uni.

Selon les parents d’élèves ayant contacté le Jeune Indépendant, l’établissement exerce un chantage en refusant de remettre les bulletins de notes et les rapports semestriels s’ils ne payent pas les frais en livre sterling sur un compte étranger, alors que l’école qui est soumise au droit algérien est censée domicilier son compte bancaire en Algérie en monnaie locale.

L’école qui propose un cursus scolaire pour les élèves âgés entre 5 et 18 ans, oblige les parents d’élèves étrangers, en majorité des diplomates et des expatriés, à payer la somme de 2990 livres sterling par trimestre sur un compte bancaire basé au Royaume-Uni, alors que les élèves de nationalité algérienne payent les frais en dinars.

Un parent d’élève a affirmé au Jeune Indépendant que l’établissement refuse tout dialogue et qu’il menace même de d’interdire l’accès aux enfants à l’école si les parents refusent de payer en devise. «nous sommes obligés de céder à leur chantage afin que nos enfants puissent poursuivre leur cursus scolaire», a déploré un parent d’élève de nationalité asiatique.

Par ailleurs, les parents d’élèves dénoncent les conditions de scolarisation qu’ils jugent d’inacceptable, avec des classes surchargées à cause d’un manque d’enseignants qualifiés et certifiés pour pouvoir donner des cours en anglais, ce qui oblige les enseignants à travailler plus que leurs horaires réglementaires dans des conditions difficiles. Cette pression pousse les enseignants à démissionner et l’école peine à combler le manque de ces derniers.

Les parents d’élèves ont également déploré le manque d’équipements pour le déroulement optimal du cursus scolaire.  La cantine de l’école a aussi été pointée du doigt, «l’école sert à nos enfants des repas froids ou des restes de la journée d’avant, ceci est inacceptable, nos enfants doivent avoir un repas équilibré avec des produits frais. » a déclaré un parent d’élève.

La question de sécurité a également été relevée par les parents d’élèves en soulignant que le fait que la porte de l’école reste souvent ouverte et que des étrangers peuvent entrer librement et même les élèves peuvent sortir sans aucun contrôle.

Face au silence de la direction de l’école et l’absence de tout dialogue, les parents d’élèves ont engagé un bras de fer avec l’établissement qui refuse de de mettre en place les mesures basiques réclamées par les parents qui payent des prix exorbitants pour un service quasi-inexistant.   Contactée par le Jeune Indépendant, la direction de BSA s’est refusée à tout commentaire.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email