Boxe- JO :  Bye-bye les tournois de qualification pour nos pugilistes ? – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Boxe- JO :  Bye-bye les tournois de qualification pour nos pugilistes ?

Boxe- JO :   Bye-bye les tournois de qualification pour nos pugilistes ?

Elle ne sent vraiment pas bon la récente procédure engagée par l’AFBC (lire African Boxing Federation) contre la fédération algérienne, qui est accusée de « violations graves contre la constitution de l’AFBC et le règlement contre la politique d’adhésion de l’IBA ». Conséquences immédiates attendues, nos boxeurs ne verront peut-être pas Paris et les JO d’été de 2024 que s’apprête à accueillir la capitale française. Ça sent le roussi si . . .   

Une menace. Tout court. Ferme. Ce qui n’arrange pas les affaires de la grande famille d’un noble art algérien quittant rarement les zones de turbulences. Et ça ne semble pas s’arranger avec la véritable tempête qui semble souffler et qui a pour nom l’AFBC dont la procédure contre la FAB n’annonce pas que du bon. Avec des conséquences immédiates et sans appel sur l’avenir … immédiat de nos pugilistes appelés à enfiler bientôt les gants dans leur quête d’arracher une qualification au prochain et prestigieux évènement quadriennal du sport universel, nous avons nommé les Jeux Olympiques qui restent le rêve de tout athlète. Et nous imaginons, ressentons, à l’avance, l’amertume qui suivra au cas où l’affaire n’est pas réglée au plus tôt, au sein justement de ces gants d’or que cette discipline sportive nationale a toujours produit.

Ce ne sera donc pas la concurrence internationale (le talent existe, les ambitions aussi) qui fait craindre le pire, mais les affaires à répétitions qui traversent cycliquement la fédération algérienne de boxe (FAB) en raison du grave climat d’instabilité qui s’est notamment installé  durant un certain mandat 2017-2020 suite à l’élection, rappelle-t-on, de Youcef Khelifi de la structure au lieu et place de Ferhat Fazil Abdenour, objet alors d’un retrait de confiance du bureau fédéral et la majorité des membres de l’assemblée générale et d’une suspension provisoire.

Suivis d’un retour de bâton : la confédération africaine (AFBC) réagit fermement sous la forme d’un communiqué sans ambages en annonçant une procédure contre la fédération algérienne accusée de « violations graves contre la constitution de l’AFBC et le règlement contre la politique d’adhésion de l’IBA. » Raisons invoquées : l’African Boxing Federation) en présente deux.

D’une part, l’élection « illégale » de Khelifi Youcef comme président de la fédération en remplacement de l’ex président de la FAB Ferhat Fazil Abdenour dont la radiation est jugée « injuste, illégale et sans procès » et dont le retour est « exigé » sous peine de sanctions. Les échéances importantes pointant à l’horizon, notamment le tournoi préolympique qualificatif aux JO 2024, on peut craindre pour l’avenir de notre élite qui se prépare à cette étape importante sur la route de Paris. Un rêve que nos pugilistes (messieurs et dames) ne voudraient voir s’envoler sous aucun prétexte. Où est la solution ? Aux pouvoirs publics d’y répondre . . .

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email