-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Bouteflika et le pouvoir

En Algérie, Messali Hadj a pris le pouvoir dès le début, avec l’Etoile Nord Africaine. En 1945, Hocine Lahouel a pris le pouvoir, puis le Comité Central du PPA/MTLD. Benyoucef Benkhedda n’a pas pris le pouvoir. C’est Lahouel qui régnait. C’était lui le frondeur. Les cinq ont pris le pouvoir. Il était parterre, ils l’ont ramassé. Didouche Mourad, l’âme de ce pouvoir, mort, Boudiaf en prison, sont venus les “trois B” Belkacem Krim, Ben Tobbal Lakhdar et Boussouf Abdelhafidh. Les autres, tous les autres ont été de malheureux idéalistes, comme la majorité des algériens, comme moi. Puis est venu le malin, “Si” Houari Boumediène. Le pouvoir se baladait quelque part, il s’en est emparé le 19 juin 1965. Abdelaziz Bouteflika n’a pas pris le pouvoir. Il a été le seul a être chaudement sollicité. “Si” Ali Benflis lui en veut. Pourtant, c’est le seul auquel, il faisait confiance dans ce pays.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email