-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bouteflika en France pour des «contrôles médicaux»

Bouteflika en France pour des «contrôles médicaux»

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s’est rendu avant-hier à Grenoble dans le sud-est de la France pour une « courte visite privée » au cours de laquelle il effectuera ses « contrôles médicaux périodiques « .

C’est ce qu’a annoncé la présidence de la République dans un communiqué. « Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a quitté le pays ce jour, jeudi 3 décembre 2015, pour une courte visite privée en France durant laquelle il effectuera ses contrôles médicaux périodiques, sous la direction de ses médecins traitants », a précisé le communiqué.

Avec ce message, la Présidence coupe court à toute spéculation autour de l’Etat de santé et anticipe avant les médias l’annonce des « contrôles médicaux périodiques « du chef de l’Etat.

Selon le quotidien régional français « le Dauphiné Libéré », qui s’intéresse à chaque fois aux déplacements du chef de l’Etat à Grenoble, Bouteflika a été hospitalisé à la clinique d’Alembert de Grenoble en France. « Le président Bouteflika est arrivé peu après 16 heures au Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble et devrait séjourner jusqu’à vendredi soir, voire samedi matin », poursuit la même source.

Il doit subir une série d’examens dans le service de cardiologie du docteur Jacques Monségu, qui le suit depuis une dizaine d’années : au Val-de-Grâce tout d’abord, et depuis 2014 au Groupe hospitalier mutualiste, ajoute le journal.

Le président Bouteflika, âgé de 78 ans, a été victime d’un accident vasculaire cérébral le 27 avril 2013, suite auquel il a été évacué à l’hôpital militaire parisien du Val-de-Grâce, avant d’être transféré à l’Institution nationale des Invalides (INI) pour y recevoir des soins de réadaptation fonctionnelle. Depuis, il est retourné trois fois en France pour subir des contrôles médicaux.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, s’est rendu avant-hier à Grenoble dans le sud-est de la France pour une « courte visite privée » au cours de laquelle il effectuera ses « contrôles médicaux périodiques « .

C’est ce qu’a annoncé la présidence de la République dans un communiqué. « Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a quitté le pays ce jour, jeudi 3 décembre 2015, pour une courte visite privée en France durant laquelle il effectuera ses contrôles médicaux périodiques, sous la direction de ses médecins traitants », a précisé le communiqué.

Avec ce message, la Présidence coupe court à toute spéculation autour de l’Etat de santé et anticipe avant les médias l’annonce des « contrôles médicaux périodiques « du chef de l’Etat.

Selon le quotidien régional français « le Dauphiné Libéré », qui s’intéresse à chaque fois aux déplacements du chef de l’Etat à Grenoble, Bouteflika a été hospitalisé à la clinique d’Alembert de Grenoble en France. « Le président Bouteflika est arrivé peu après 16 heures au Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble et devrait séjourner jusqu’à vendredi soir, voire samedi matin », poursuit la même source.

Il doit subir une série d’examens dans le service de cardiologie du docteur Jacques Monségu, qui le suit depuis une dizaine d’années : au Val-de-Grâce tout d’abord, et depuis 2014 au Groupe hospitalier mutualiste, ajoute le journal.

Le président Bouteflika, âgé de 78 ans, a été victime d’un accident vasculaire cérébral le 27 avril 2013, suite auquel il a été évacué à l’hôpital militaire parisien du Val-de-Grâce, avant d’être transféré à l’Institution nationale des Invalides (INI) pour y recevoir des soins de réadaptation fonctionnelle. Depuis, il est retourné trois fois en France pour subir des contrôles médicaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email