-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bouteflika en appelle au nationalisme des journalistes

Bouteflika en appelle au nationalisme des journalistes

Le président de la République en appelle au nationalisme des journalistes en leur demandant de mettre leurs compétences et leur professionnalisme au service d’une information utile au peuple et au pays.

« Je vous exhorte d’être toujours conscients de votre rôle dans la préservation de la stabilité et l’unité de l’Algérie et de continuer à sensibiliser les citoyens aux dangers du terrorisme, aux crises qui nous entourent et aux manœuvres qui se trament contre notre pays », a souligné le Président dans son message adressé à la famille de la presse algérienne à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Il a également exhorté la presse à contribuer à la préservation de l’identité nationale islamique, arabe et amazighe.

« Cette identité, dit-il, nous devons tous œuvrer à la mettre à l’abri de toute tentative visant à la dénaturer ou à l’instrumentaliser contre votre patrie, l’Algérie unie et unifiée ». « En cette journée mémorable, je vous exhorte particulièrement au respect des principes, valeurs et règles de votre profession », a-t-il insisté en soulignant les difficultés du métier qui reste, selon lui, une profession noble de par son attachement à faire connaître la vérité et à la transmettre loyalement pour être, comme j’en suis convaincu, à la hauteur de la confiance de notre peuple.

Concernant la couverture des législatives, le Président a insisté sur la l’impartialité des journalistes. « L’accompagnement médiatique neutre, objectif et intègre, dont le leitmotiv est la conscience et le sens professionnels, est à même de consolider l’action des institutions élues, pierre angulaire de tout processus démocratique, sain en ses objectifs et pratiques », a-t-il déclaré.

Le Président a rendu hommage aux journalistes algériens qui ont participé à la Révolution en luttant « par leurs plumes, leurs voix et leurs reportages » en portant la voix du peuple et son opinion.

« La contribution de ces voix, plumes et reportages à notre guerre pour l’indépendance a été un instrument primordial dans le soutien et la sympathie à notre cause nationale au-delà des frontières des pays frères et voisins qui nous ont soutenus par tous les moyens durant notre lutte », a-t-il rappelé. Il a également évoqué les journalistes victimes du terrorisme dont le seul tort a été d’accomplir leur mission.

« Une mission qui a permis de démontrer au monde entier que le peuple algérien, en dépit de l’isolement quasi total dans lequel il faisait face aux affres de la tragédie nationale, était attaché à la sécurité et à la stabilité de son pays, à sa reconstruction et à son développement. »

Il a enfin évoqué le riche paysage médiatique de l’Algérie qui compte d’aujourd’hui quelque deux cents journaux et plusieurs chaînes de télévision, en estimant qu’aujourd’hui, le pays se doit d’être fier étapes franchies en matière d’information et de liberté d’expression.

« Les Algériens et Algériennes peuvent s’enorgueillir de la diversité du champ médiatique écrit, audiovisuel et électronique, qui nous permet, en dépit des critiques injustes émanant de voix tendancieuses à l’étranger, d’être à l’avant-garde de l’information et de la liberté de la presse dans notre environnement islamique, arabe et africain ».

Concernant la liberté de presse, le chef de l’Etat a estime que malgré les résultats dont nous en sommes fiers, cet acquis ne doit pas détourner les professionnels de la presse de la nécessité de poursuivre les efforts pour acquérir davantage d’expérience, que seuls l’exercice et la connaissance incommensurable peuvent garantir.

« Nos acquis exigent encore davantage de maturité et les conditions de travail de la corporation nécessitent davantage d’amélioration en termes de droits sociaux, consacrés par la loi », a-t-il encore affirmé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email