-- -- -- / -- -- --
Nationale

Boutarfa au Koweït pour la réunion OPEP et non OPEP

Boutarfa au Koweït pour la réunion OPEP et non OPEP

Le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, prend part aujourd’hui, au Koweït, au deuxième meeting ministériel de monitoring conjoint entre les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et les pays non Opep, a indiqué un communiqué du ministère.

Les travaux du meeting ministériel porteront essentiellement sur « l’examen du rapport établi par le Comité technique de monitoring chargé d’analyser le niveau de mise en œuvre de l’accord conjoint Opep et non Opep en termes de réduction de la production de pétrole durant les mois de janvier et février », a précisé le document.

Les ministres aborderont également « l’évolution des marchés pétroliers et leurs perspectives à court et moyen termes », a-t-on souligné. L’Algérie, le Koweït et le Venezuela ont été désignés, avec la Russie et le Sultanat d’Oman, pour constituer le comité mixte ministériel de monitoring Opep et non Opep chargé de s’assurer de la mise en œuvre de l’accord de Vienne du 10 décembre 2016.

« L’Algérie s’est engagée à respecter l’accord du 10 décembre 2016 mais aussi à soutenir toutes les initiatives visant à la stabilisation des marchés et des prix du pétrole », relève le ministère. A ce titre, l’Algérie, qui devait réduire sa production de pétrole de 50 000 barils/jour, rapporté à la production d’octobre 2016, a « totalement rempli cet engagement et compte maintenir cet effort sur toute la durée décidée », a-t-on ajouté.

Selon le rapport du comité technique établi pour le mois de janvier 2017, les pays producteurs Opep et non Opep ont atteint un niveau de conformité de 86%.

Les efforts se poursuivent en faveur d’une conformité « complète et opportune » à 100% des objectifs. Lors de la réunion de décembre à Vienne, 11 producteurs pétroliers non membres de l’Opep ont coopéré avec les 13 pays membres de l’Opep afin d’accélérer le rééquilibrage du marché mondial du pétrole, en réduisant la production de 1,8 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2017 sur une durée de 6 mois qui peut être prorogée de 6 mois supplémentaires.

Ce deuxième meeting se tiendra après le premier meeting tenu le 22 janvier 2017 à Vienne. Avant-hier, les cours du pétrole ont légèrement augmenté à New York sur un marché évitant de prendre des risques avant la réunion de l’OPEP. Le cours du baril de « light sweet crude » (WTI), référence américaine du brut, a gagné 27 cents à 47,97 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex). 

A Londres, les cours se stabilisaient vendredi en fin d’échanges européens, les marchés restant également prudents avant la même réunion. En fin de journée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 50,58 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email