-- -- -- / -- -- --
Nationale

Boumerdès: Peu d’engouement pour le vote

Boumerdès: Peu d’engouement pour le vote

Ce sont 266 centres de vote qui ont ouvert leurs portes, dimanche, dans la wilaya de Boumerdès pour accueillir les 524 718 électeurs appelés à se prononcer sur le projet de révision constitutionnelle, soumis à un référendum populaire. Une opération qui s’est déroulée dans des conditions sanitaires particulières mais avec une affluence timide des électeurs.

A Boumerdès, à  l’instar des autres wilayas du pays, l’opération de vote pour ce projet, censé répondre aux aspirations des Algériens, s’est déroulée dans une conjoncture  exceptionnelle causée par la propagation de la Covid-19, ce qui a nécessité un peu plus d’efforts, notamment sur le plan sanitaire. Dans les centres de vote que nous avons visités, le protocole sanitaire était respecté mais la participation des électeurs était relativement légère durant la matinée.

En effet, vers 13 h, sur 1450 inscrits au centre de vote Mohamed-Touhami, dans la commune de Boudouaou, seulement 133 électeurs avaient voté. La participation sera revue à la hausse dans l’après-midi. «D’habitude, les citoyens se rendent aux bureaux de vote durant l’après-midi, notamment pour les femmes qui le font après s’être acquittées de leurs obligations domestiques et personnelles», explique le responsable du centre.

Dans ce centre, le protocole sanitaire a été appliqué. A l’entrée, du gel désinfectant et des bavettes sont mis à  la disposition des électeurs. Le directeur du centre, qui nous a accueillis, a tenu à nous accompagner à l’intérieur des bureaux, où les gestes barrière ont été respectés grâce au marquage au sol et aux flèches indiquant l’itinéraire à suivre. «En raison de la pandémie, l’accès à l’intérieur des bureaux est limité à deux ou trois personnes à la fois et il est obligatoire de porter un masque », a indiqué le responsable du centre.

Les votants ont également exprimé leur satisfaction quant aux mesures sanitaires prises par les organisateurs. C’est le cas de Djamila, enseignante à la retraite. Pour ce qui est du scrutin, l’enseignante estime qu’avant tout, le vote est un devoir et nous devons l’accomplir. «Nous souhaitons à  travers cette nouvelle Constitution qu’il y ait des changements politiques et sociaux profonds pour la construction d’une Algérie nouvelle telles qu’ils ont été exprimés pacifiquement par le Hirak populaire du 22 février 2019», a-t-elle affirmé. «Nous sommes dans notre pays et nous avons le droit de voter par oui ou par non sur la nouvelle Constitution, qui devra apporter un changement à la situation actuelle du pays», a-t-elle souligné.

524 718 électeurs concernés
Contacté par le Jeune Indépendant, M. Abdellah Nadour, le chargé de communication de la wilaya de Boumerdès de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), a affirmé  que l’opération de vote s’est déroulée dans de bonnes conditions, avec l’application stricte du protocole sanitaire pour limiter la propagation de la Covid-19. «Les responsables des centres de vote ont veillé au respect strict des gestes barrière dans le but de préserver la santé des électeurs et du personnel mobilisé pour l’opération», a indiqué M. Nadour, soulignant que l’ANIE a mis à la disposition des centres de vote tous les moyens sanitaires pour appliquer ce protocole et veiller à la sécurité des votants. Il s’agit, selon lui, de 100 556 bouteilles de gel hydro-alcooliques, 162 016 masques, 6 530 paquets de lingettes, 19 590 gants réservés à l’opération de dépouillement et 1 306 bouteilles de savon liquide. Pour ce qui est du corps électoral, l’interlocuteur a fait savoir qu’à la clôture de la révision exceptionnelle des listes électorales, lancée le 20 septembre dernier en prévision du référendum sur l’amendement de la Constitution, le corps électoral de la wilaya de Boumerdès était de 524 718 inscrits dont 230 922 femmes, répartis sur 266 centres de vote et 1 306 bureaux.

2 800 policiers mobilisés
Pas moins de 2 800 policiers ont été déployés par la sûreté de la wilaya de Boumerdès pour la sécurisation de l’opération de vote relative au référendum populaire sur la nouvelle Constitution. Selon un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de Boumerdès, un certain nombre de mesures de sécurité ont été prises pour sécuriser les centres de vote : la mobilisation de 2 800 policiers répartis au niveau de 75 centres, qui comprennent un total 524 bureaux électoraux à travers la wilaya ; veiller au respect des mesures de précaution préventives sanitaires pour prévenir la propagation de la pandémie ; assurer le bon fonctionnement du processus électoral ; mettre en place des patrouilles pédestres chargées de la facilitation de la circulation des citoyens.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email