-- -- -- / -- -- --
Sports

Boumedienne Allam à la tête de la sélection algérienne

Boumedienne Allam à la tête de la sélection algérienne

La Fédération algérienne de rugby, présidé par Sofiane, Benhassen vient de jeter son dévolu sur l’ancien rugbyman algérien Boumedienne Allam pour prendre la barre technique de la sélection algérienne de rugby, en prévision de la coupe d’Afrique des nations « C » (African cup bronze), prévue du 20 au 26 mars au Cameroun.

La désignation de Boumedienne Allam, ex-joueur professionnel en France, intervient suite au limogeage de l’ancien staff, composé des frères Tebani (Salim et Djemai), dont le bilan durant le Tri-nations, disputé en décembre dernier à Oran, a été jugé « faible et insuffisant », selon la cellule de communication de la FAR. Au cours de ce tournoi, l’Algérie avait perdu face au Maroc (11/12) et face à la Tunisie (15/16).

Outre la désignation d’Allam comme sélectionneur, l’instance fédérale a nommé Farid Chabouni, ancien joueur et manager de rugby, au poste de directeur sportif avec pour objectif « trouver des entraîneurs de grand calibre avant mars prochain, qui constitue une importante échéance pour l’Algérie, laquelle aspire à accéder au groupe B de la coupe d’Afrique des nations », a expliqué la même source. La coupe d’Afrique des nations « C » verra la participation de l’Algérie, du Cameroun et du Nigeria.

Rencontré en marge de la cérémonie des Awards 2017, organisée par le Comité olympique Algérien à l’hôtel Hilton récemment, le manager général de la Fédération algérienne de rugby, Azzouz Aib, qui était accompagné du président de l’instance fédérale algérienne de la balle ovale, Sifaine Benhassen, et du DTN, l’ex-patron du 15 de la sélection Tunisienne, de nationalité algérienne faut-il le rappeler, nous a fait part de son ambition de donner une dimension algérienne à ladite discipline. Azzouz Aib s’est dit très fier de s’être investi sans contrepartie avec son président dans sa mission par amour pour le pays et pour ladite discipline.

« Nous sommes sur le bonne voie dans nos prévisions et plus rien ne nous arrêtera désormais, avec la volonté de Dieu et de tous, pour lancer un championnat national de rugby. Nous avons déjà une liste de vingt-cinq clubs qui est prête et nous espérons plus. Nous envisageons aussi de nous investir dans le créneau scolaire pour faire connaître le rugby aux jeunes et partir ensuite sur de solides bases », nous dira Azzouz Aib, avant d’ajouter : « La Tunisie et le Maroc l’ont fait, alors pourquoi pas nous ! ». 

Concernant les enseignements tirés après le tournoi des Tri-nations, organisé récemment à Oran, il nous dira : « En dehors de l’aspect sportif (résultat final), je dirais que nous sommes très satisfaits de tout l’engouement suscité autour de cet événement. Ce fut pour nous un immense plaisir de voir les gradins du stade Zabana investis par les familles algériennes et de vivre des moments de bonheur pareils.

C’est de bon augure pour le lancement du championnat national incha’Allah ». Pour qui est de l’avenir de la sélection nationale algérienne, Azzouz Aib a clairement laissé entendre que le 15 algérien prendra part à la prochaine CAN au Cameroun pour apprendre et se frotter à de grandes nations du rugby.

Il nous dira que l’ex-coach national de la Tunisie, Med Sahraoui, un algérien (de Souk Ahras), instructeur au niveau de la Fédération internationale de rugby, a accepté d’apporter tout son savoir-faire aux Verts d’Algérie . Le manager général de la FAR a laissé entendre que plusieurs joueurs algériens, faisant, pour la plupart, le bonheur de plusieurs clubs en France (L1 et L2), lui auraient donné leur accord de principe pour porter les couleurs nationales. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email