-- -- -- / -- -- --
Nationale

Boukhari : «Le Sahara occidental prêt à revoir sa vision stratégique»

Boukhari : «Le Sahara occidental prêt à revoir sa vision stratégique»

Le représentant du Front Polisario auprès de l’ONU, Ahmed Boukhari, a affirmé avant-hier que le peuple sahraoui « est prêt à faire face à toute option qui lui serait imposée », en cas d’échec du processus de règlement pacifique de la question, ajoutant qu’en cas « d’obstination du Maroc à bloquer toute issue pacifique, la direction sahraouie réviserait sa vision stratégique », pour atteindre son objectif : l’indépendance.

Dans un entretien à l’APS, en marge de sa rencontre avec l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross, arrivé peu auparavant aux camps des réfugiés sahraouis, M. Boukhari a souligné que « la partie sahraouie est prête à entamer les négociations prônées par l’ONU, de par son attachement au règlement pacifique de la question », ajoutant que « le peuple sahraoui est prêt lui aussi à faire face à toute autre option qui lui serait imposée, en cas d’échec du règlement pacifique de ce conflit ».

Le responsable sahraoui a, d’autre part, affirmé que « le principal obstacle » qui entrave la relance des négociations autour du conflit sahraoui « demeure l’obstination de la partie marocaine qui avait catégoriquement refusé l’idée des négociations », en attendant les résultats de la tournée de M. Ross.

« Si le Maroc s’obstine à bloquer l’issue pacifique, la direction sahraouie devra réviser sa vision stratégique pour trouver les moyens adéquats pour atteindre son principal objectif : l’indépendance et le recouvrement par le peuple sahraoui de sa souveraineté sur l’ensemble de ses territoires », a-t-il ajouté.

Il a, dans ce sens, écarté l’éventualité de voir « le Maroc adhérer en toute transparence aux efforts de l’ONU » visant à trouver une solution pacifique à la question sahraouie. M. Boukhari a appelé « les responsables marocains à renoncer aux idées expansionnistes », soulignant que « toutes les convoitises expansionnistes qui vont à l’encontre de l’accès du peuple sahraoui à son droit à l’autodétermination, seront vouées à l’échec ».

Il a, en outre, appelé le peuple marocain « voisin et frère » à faire pression sur les autorités marocaines pour aboutir au règlement de ce conflit qui dure depuis 40 ans, et à refuser « d’être impliqué dans ce conflit ».

M. Boukhari a, par ailleurs, affirmé que les violations marocaines récurrentes des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés, préoccupaient la direction sahraouie et les organisations internationales des droits de l’homme, à l’instar de Human Rights Watch (HRW) et « Amnesty International ». 

Il a également mis l’accent sur les efforts visant à trouver un autre mécanisme de contrôle des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés, à la faveur des visites périodiques des représentants du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, précisant, toutefois, que « la situation humanitaire désastreuse dans les territoires occupés exige un contrôle quotidien et des prérogatives plus élargies ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email