-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Boudiaf: Assurer les soins nécessaires aux sidéens

Boudiaf: Assurer les soins nécessaires aux sidéens

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a souligné, hier l’impératif d’assurer un traitement approprié aux sidéens dans les différentes spécialités ».
« Les sidéens bénéficient d’une prise en charge dans les différentes spécialités telles la psychothérapie, la chirurgie dentaire et la chirurgie en général », a précisé le ministre lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le directeur exécutif de l’Onusida, Michel Sidibé.

Il a rappelé, dans ce sens, la dernière directive qu’il avait signée pour « une prise en charge médicale optimale des sidéens avec disponibilité de médicaments ».

Le ministre a tenu à rappeler « l’engagement des pouvoirs publics à lutter contre cette maladie à travers la mise en œuvre du programme national stratégique 2013-2015 dans le sillage des objectifs et engagements exprimés par l’ONU sur le Sida en juin 2011 et adoptés par l’Algérie.

Le taux de prévalence du Sida en Algérie ne dépasse pas 0,1%, a-t-il souligné précisant que les cas enregistrés concernent les « personnes les plus exposées aux maladies sexuellement transmissibles ».

« 700 à 800 nouveaux cas sont enregistrés annuellement », selon les données du laboratoire national de référence en matière de Sida, a indiqué le ministre précisant toutefois que le nombre de sidéens en Algérie ne dépassait pas les 8.000 cas.

M. Boudiaf a, par ailleurs, rappelé les efforts consentis au niveau national pour promouvoir le dépistage médical et la prévention dans le cadre d’actions de sensibilisation avec la participation de tous les acteurs tout en renforçant le partenariat avec les instances onusiennes compétentes et l’Onusida.

Il a, en outre, souligné l’impératif d’endiguer la transmission du VIH notamment mère/enfant à travers le dépistage, les examens médicaux pendant le grossesse et l’amélioration de la qualité des soins.

D’autre part, le ministre a rappelé la mise en place depuis 7 mois de la carte de santé dans les différentes wilayas afin d’évaluer la situation au niveau national estimant que le taux de mortalité causée par le sida était « très faible ».

Il a ainsi insisté sur l’installation du centre régional de lutte contre le Sida en Algérie compte tenu des capacités financières et humaines dont elle dispose pour soutenir la coopération en matière de lutte contre le sida dans les régions arabe et africaine.
Pour sa part, M. Michel Sidibé a appelé à l’« intensification des efforts régionales pour faire face au sida qui pourrait se propager davantage dans la région » surtout que l’Afrique est « la deuxième région dans le monde menacée par la prolifération de cette maladie ».

Le directeur exécutif de l’Onusida a salué l’expérience de l’Algérie en matière de lutte contre le sida, un pays, selon lui, qui a pu en peu de temps cerner la prolifération de cette maladie appelant à s’inspirer de l’exemple algérien en matière de lutte et de prévention contre la maladie pour réaliser les objectifs escomptés ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email