-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bouchouareb prévoit un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars en 2017

Bouchouareb prévoit un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars en 2017

Le chiffre d’affaires du secteur minier devrait passer du simple au double dans les deux prochaines années, selon les prévisions du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb.

« Grâce aux différents plans de développement lancés par le gouvernement, le secteur minier devrait réaliser un chiffre d’affaires de 40 milliards de dinars (presque 5 milliards de dollars) d’ici deux ans », a-t-il annoncé hier sur les ondes de la radio nationale.

Le ministre a également relevé l’intérêt des investisseurs étrangers pour le secteur des mines et de l’industrie, en annonçant la venue, dans quelques semaines, de plusieurs délégations étrangères notamment américaines, italiennes et britanniques. 

Concernant la relance du secteur industriel, le ministre a affirmé que le gouvernement « a extirpé », dans le nouveau code de l’investissement, tous les caractères improductifs, ainsi que les obstacles qui entravent la création et le développement des activités de production.

« Le nouveau code de l’investissement est actuellement à l’étude au niveau du gouvernement. J’espère qu’il sera prêt d’ici la fin de l’année », a-t-il souhaité. Le ministre a assuré par ailleurs que l’amélioration du climat des affaires et de l’environnement de l’entreprise, qui constitue l’une des priorités du gouvernement, sera concrétisé par ce nouveau code.

« Plusieurs actions ont été engagées, à l’effet d’alléger les procédures, de réduire les délais et de diminuer les coûts liés à l’acte d’investir », a assuré le ministre. Il a ajouté que ces actions ont été menées en s’appuyant sur les indicateurs de création d’entreprises, d’obtention du permis de construire, de raccordement aux réseaux électriques, de transfert de propriété, d’obtention de prêts , de protection des investisseurs, de paiement des impôts, du commerce transfrontalier, de l’exécution des contrats et du règlement de l’insolvabilité.

Pour convaincre les opérateurs quant aux facilitations des procédures pour la création d’une entreprise, il a affirmé que le nombre de procédures (CNRC, CNAS, CASNOS) pour la création d’une entreprises a été ramené de 80 à 14, faisant passer les délais à 25 jours.A propos de l’usine de construction de véhicules Renault, M. Bouchouareb a confirmé son inauguration officielle le 10 novembre prochain.

« La décision a été prise par les deux parties pour que l’inauguration ait lieu le 10 novembre en marge de la réunion du haut comité algéro-français », a-t-il précisé. Le ministre est revenu sur la décision du gouvernement de maintenir la règle 51/49%, régissant l’investissement étranger en Algérie, qui sera même renforcée et élargie à d’autres secteurs. Il a expliqué qu’il s’agit d’une mesure protectionniste pour sauver les entreprises nationales contre l’invasion par les produits étrangers du le marché algérien. « L’élargissement de cette règle est rendu nécessaire par le besoin de venir en aide aux secteurs fragilisés, voire effondrés par la concurrence des produits importés comme celui de la manufacture », a-t-il justifié.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email