-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bouchouareb : La diaspora encouragée à investir en Algérie

Bouchouareb : La diaspora encouragée à investir en Algérie

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, invite la diaspora algérienne établie en France à venir investir en Algérie. C’est une forte communauté qui compte plus de 400 000 chefs d’entreprise et de hauts cadres pouvant contribuer à la mise en place d’une véritable passerelle de coopération entrepreneuriale entre
les deux pays.

L’appel du ministre à la diaspora algérienne a été lancé lors d’une rencontre au cours de laquelle il a reçu une délégation de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie France (CACI France). Cette délégation était conduite par son président Aït Yalla Kaci et par Mme Tokia Saïfi, membre fondatrice de la CACI France et ex-ministre.

Cet appel est lancé « pour l’émergence d’une véritable force entrepreneuriale entre les deux pays avec la contribution de la diaspora algérienne en France », selon Bouchouareb. En cette conjoncture de baisse des prix du pétrole impliquant une baisse des revenus du pays, l’Algérie est devant l’obligation de diversifier son économie et de s’appuyer sur toutes les forces pouvant contribuer à réaliser cet objectif.

C’est pourquoi le ministre de l’Industrie et des Mines a demandé aux opérateurs économiques algériens, « membres de la CACI France, de venir investir en Algérie et d’identifier le plus rapidement possible des projets de partenariat à concrétiser pour contribuer à la dynamique en œuvre dans des domaines comme la mécanique, les énergies renouvelables, la sidérurgie, la sous-traitance et autres ».

Bouchouareb a réitéré son soutien et assuré de sa disponibilité à œuvrer pour l’émergence d’une véritable force entrepreneuriale entre les deux pays et dont la diaspora pourrait jouer un rôle d’accélérateur et de passerelle.

« Il faut être pragmatique, je connais vos potentialités et je vous annonce que je serais heureux de vous voir porter des projets de partenariat avec les entreprises françaises, sachant les capacités dont regorge notre diaspora en France », a-t-il déclaré lors de cette rencontre.

Intervenant à son tour, le président de la CACI France, Aït Yalla, a assuré Bouchouareb de la convergence des idées en ce qui concerne l’implication de la diaspora algérienne dans le développement de son pays. Il a affirmé que cette diaspora constitue « une véritable force qui compte 400 000 chefs d’entreprise et de hauts cadres et un vivier de 5 millions de personnes ».

Aït Yalla a également rassuré le ministre « quant à l’engagement de notre diaspora en France, qui s’inscrit dans la perspective d’accompagnement de toute démarche structurante, afin de mettre en relation les entrepreneurs français d’origine algérienne et réunir des expertises franco-algériennes multiples au service des investisseurs pour la concrétisation de projets dans les meilleurs délais ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email