-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bouchouareb dément des investissements de 260 milliards de dollars

Bouchouareb dément des investissements de 260 milliards de dollars

Le ministère de l’Industrie et des Mines a démenti, hier dans un communiqué, les allégations de certains médias selon lesquels M. Abdesselam Bouchouareb aurait déclaré, récemment aux Etats-Unis, que l’Algérie comptait investir 260 milliards de dollars à Detroit (Michigan).

Le ministre s’est rendu aux Etats-Unis du 1er au 5 décembre à la tête d’une délégation d’investisseurs dans le cadre de la 2ème conférence Doing Business Algérie-USA, tenue successivement à Washington, Detroit, San Francisco et Californie, rappelle-t-on.

Cependant, « une erreur d’interprétation d’un journaliste-reporter d’un média local (de Detroit) a fait attribuer à la délégation algérienne une déclaration selon laquelle l’Algérie compte investir 260 milliards de dollars à Detroit », souligne le communiqué.

Mais cette erreur d’interprétation a été rapportée par certains médias nationaux. Pour la précision, « Mme Fay Beydoun, directrice exécutive de l’American Arab Chamber of Commerce, co-organisatrice de la rencontre d’affaires à Detroit, a fait une présentation (à l’occasion de cette rencontre) des indicateurs globaux de l’économie algérienne et a fait référence au montant de 260 milliards de dollars pour le prochain plan quinquennal (de l’Algérie) 2014-2019 », souligne le communiqué.

A ce propos, le ministère a tenu à préciser que M. Bouchouareb « n’a, à aucun moment de ses différentes interventions, discours et communications, aussi bien à Washington, Detroit ou Los Angeles et San Francisco, abordé ou fait référence au plan quinquennal 2014-2019 et encore moins au montant de 260 milliards de dollars », note le communiqué.

Le ministre « s’est fait le devoir de se limiter aux questions relatives à son secteur de compétence, l’industrie et les mines, et les actions menées pour l’attraction des investisseurs étrangers vers la destination Algérie dans le cadre de la nouvelle ambition industrielle de l’Algérie », affirme la même source.

Par voie de conséquence, « il n’y a aucune intention de la part du gouvernement d’investir une telle somme à l’étranger », poursuit le communiqué qui rappelle l’engagement du ministère de l’Industrie et des mines, et à sa tête M. Bouchouareb, « à promouvoir l’industrie et la production nationales et de l’investissement productif en Algérie ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email