-- -- -- / -- -- --
Sports

Bouchekriou au JI : «Oui, la FAHB m’a contacté mais… »

Bouchekriou au JI : «Oui, la FAHB  m’a contacté mais… »

Depuis quelques semaines, le nom de Salah Bouchekriou est cité un peu partout pour prendre les destinées de notre équipe nationale masculine de handball.

Il est vrai que depuis le mondial qatari, le sept national qui doit entamer, au plus vite, sa préparation pour la CAN du Caire en janvier 2016, est resté au chômage pour regarder passer des jours et une perte de temps très importante.

Salah Bouhekriou sera-t-il le prochain coach des Verts ? – C’est du moins, la première question que nous avons posé à l’intéressé hier. Réponse de Bouchekriou : « Ecoutez, il est vrai que cela fait environ un mois et demi que la Fédération, par l’entremise de son président, M. Bouamra, a entamé des discussions avec moi.

Je ne vous cache pas que je devais partir au Koweït, puisque j’avais donné mon accord de principe avec la sélection de ce pays, mais pour une raison propre à moi, j’ai décliné l’offre et les contacts n’ont pas abouti. Maintenant, pour en revenir à la sélection nationale, je voudrais savoir quels sont les objectifs de la FAHB ?

Qu’est-ce qu’elle attend de moi ? Dans quelles conditions vais-je exercer ? Donc, au moment où je vous parle, c’est resté au stade des premiers contacts ».

A propos des joueurs qui ont décidé de mettre fin à leur carrière internationale au lendemain du Championnat du monde, est-ce déjà là un souci de plus pour la sélection. A cette question, Bouchekriou nous dit : « Justement, c’est pour ça que je vous ai dit si c’est une équipe à reconstruire.

Là, je vois que c’est vide comme joueurs. Le niveau de certains joueurs a régressé considérablement. C’est aussi la raison pour la quelle je voudrais savoir si un travail à longue échéance s’impose ou va-t-on chercher à cibler spécialement la prochaine Coupe d’Afrique des nations ? Moi, ce qui m’intéresse le plus, ce sont les joueurs. Au Bahrein, j’ai arrêté parce que des promesses faites aux joueurs de cette sélection, n’ont pas été tenues.

On leur a promis monts et merveilles et au final, ils n’avaient rien reçu. Ce sont des joueurs qui défendent leur pays et il leur faudrait beaucoup de considération. C’est la principale raison qui a fait que j’ai rompu mon contrat avec eux », souligne t-il.

Bouchekriou va-t-il céder aux sollicitations de Saïd Bouamra ? « Moi, je vous ai dit que je suis ouvert à toute discussion mais cela doit se faire concrètement avec tous les aspects liés aux ambitions, aux motivations de l’instance fédérale.

Une équipe nationale ne se prépare pas uniquement à travers des stages ou des mises au vert mais à partir des clubs qui renferment des internationaux. Certes, beaucoup de choses sont à revoir mais pour le moment et pour être franc avec vous, il n’y a eu que des contacts sommaires entre la fédération et moi ».

A huit mois de la tenue de la prochaine Coupe d’Afrique des nations qui aura lieu en janvier 2016 en Egypte, notre sept national n’a pas encore entamé la moindre petite mise au vert. Dans le même temps, même si la Tunisie vient tout juste de nommer un coach français, un programme a été établi depuis longtemps puisque les finalistes malheureux de la dernière édition de la CAN se regroupent pour être fin prêts au pied des Pyramides au début de l’année prochaine.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email