-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bouazgui favorise les investisseurs «sérieux»

Bouazgui favorise les investisseurs «sérieux»

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, a insisté, vendredi à Oran, sur la nécessité de récupérer les terres agricoles non exploitées pour les attribuer à des investisseurs sérieux en vue d’augmenter et de diversifier la production agricole.

Le ministre a rappelé que l’Etat a accordé de nombreuses facilités dont l’attribution de terres agricoles, l’octroi de crédits pour développer et diversifier l’agriculture. « Malheureusement, certains investisseurs n’ont pas exploité ces terres », a-t-il déclaré.

C’est dans ce sens que M. Bouazgui a prévenu que toutes les terres non exploitées seront récupérées pour être attribuées à d’autres investisseurs sérieux.

Il a indiqué, par ailleurs, que des commissions ont été instituées au niveau des wilayas et des daïras pour recenser et assainir le foncier agricole dans le souci de donner une nouvelle impulsion au développement du secteur.

Concernant le projet d’irrigation de 2 millions d’hectares, Abdelkader Bouazgui a fait savoir que des rencontres régionales devront regrouper les directeurs de l’agriculture, ceux des ressources en eau et d’autres parties concernées. La première rencontre s’est tenue jeudi à Mila et sera suivie de celles de Sidi Bel-Abbès et de Ghardaïa.

Le ministre, accompagné du directeur de l’Organisation arabe pour le développement agricole, Ibrahim Dakhiri, a visité une exploitation agricole à Oued Tlelat, spécialisée dans l’oléiculture et l’arboriculture. Selon les données fournies par les services concernés, la wilaya d’Oran compte pas moins de 4 300 exploitations agricoles individuelles et collectives.

Cependant, la surface agricole utile (SAU) est estimée à 88 000 ha, dont 5 400 ha réservés à la céréaliculture et 12 400 ha destinés à l’arboriculture. Dans la même localité, le premier responsable du secteur de l’Agriculture a visité, en outre, une exploitation lancée dans le cadre du partenariat public-privé dont le capital dépasse 1,3 milliard DA.

Par la même occasion, M. Bouazgui a visité un complexe spécialisé dans la production de fourrages et d’œufs situé à Tafraoui. Cette structure atteint une capacité de production annuelle de 21 millions d’œufs, de 511 000 tonnes de fourrages et de plus de 21 millions de poussins.

La visite du ministre de l’Agriculture à Oran s’inscrit dans le cadre du 7e Salon international de la pêche et de l’aquaculture (SIPA 2017), qui s’est ouvert jeudi au Centre des Conventions.

Cette manifestation a vu la participation de 120 exposants, dont 77 nationaux et 35 étrangers. Le ministère de l’Agriculture et à travers cette initiative qui est devenue une tradition tend, en coordination avec les autorités locales, à booster le secteur de la pêche.

Ce créneau s’avère très prometteur en raison des potentialités que recèle l’Algérie en la matière et risque fort de constituer un des piliers du secteur agricole et, par extension, de l’économie nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email