-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bou Ismaïl : Le groupe Tonic responsable de la pollution

Bou Ismaïl : Le groupe Tonic responsable  de la pollution

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Environnement, Abdelkader Ouali, accompagné des cadres de son secteur, a été accueilli avant-hier par le wali, Moussa Ghellaï, et le président de l’APW à son arrivée au siège de la wilaya.

Dans son intervention et en présence des cadres de son département ainsi que des directeurs de la wilaya de Tipasa, il a fait un tour d’horizon des projets existants dans cette wilaya. Abdelkader Ouali s’est ensuite dirigé vers l’extrême ouest de la wilaya (Damous) pour s’enquérir des travaux de réalisation du barrage de Kef-Eddir destiné au renforcement en AEP et en eau d’irrigation des wilayas de Tipasa, Chlef et Aïn-Defla.

Sur les lieux, il a affirmé que l’Etat poursuivra la concrétisation des projets de développement, qui prennent en charge les besoins fondamentaux du citoyen et améliorent ses conditions de vie.

Au cours de cette visite de travail dans la wilaya de Tipasa, le ministre a souligné que « l’Etat algérien poursuivra les efforts de développement dont l’impact positif se fait sentir sur la vie quotidienne du citoyen, notamment en matière d’accès à l’eau, et sur son environnement.

Grâce à la politique de rétablissement et de consolidation de la paix et de la sécurité prônée par le président Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, ces projets prodigieux, qui engagent le pays sur la voie du développement durable dans les divers secteurs, ont pu voir le jour », a affirmé le ministre. Ensuite la délégation s’est rendue dans la commune de Sidi-Ameur où elle a visité la station de traitement des eaux du barrage Boukerdane.

Dans la commune de Sidi-Rached, le ministre a visité le centre d’enfouissement technique. La délégation a ensuite pris la route vers Khemisti où le ministre a posé la première pierre du projet de réalisation d’un réservoir de 20.000 m3. Dans le chef-lieu de daïra de Bou-Ismail, il s’est rendu à l’usine du groupe Tonic. Sur place Abdelkader Ouali a fait savoir que le groupe Tonic emballage est le premier responsable de la pollution du littoral.

« On ne peut pas rester silencieux devant la dégradation de l’environnement causée par les eaux industrielles non traitées déversées dans le front de mer de Bou Ismaïl », a précisé Ouali. Le groupe Tonic doit régler le problème avant la fin mars 2017 pour que ce phénomène soit résolu, sinon l’unité sera mise hors service. Il a signalé que le mois de juillet dernier son département a fermé provisoirement cette unité de production pour cause de pollution.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email