-- -- -- / -- -- --
Sports

Bonne moisson de médailles pour l’Algérie

Bonne moisson de médailles pour l’Algérie

L’Algérie a clôturé les 8ès Jeux régionaux du spécial olympics de la zone Moyen Orien et Nord Afrique (Le Caire-3-11 décembre), en remportant 22 médailles (9 or, 6 argent et 7 bronze), une moisson qualifiée d’« honorable » par les techniciens algériens. Les médailles algériennes ont été réalisées par les athlètes de natation (2 or et bronze), boccia (4 or et 2 argent), athlétisme (2 or, 4 argent et 2 bronze), badminton (1 or), tennis de table (2 bronze) et basket-ball (2 bronze), soit les six disciplines auxquelles l’Algérie était engagée sur les 16 inscrites au programme général des Jeux.

« Ces résultats sont excellents pour nos athlètes, surtout que la plus part sont à leur première participation internationale. On est content aussi parce qu’on présenté, des vrais handicapés mentaux et beaucoup de jeunes de surcroit », a indiqué le directeur des sports de l’Association nationale du spécial olympics algérien (ANSOA), Mohamed Hachefa. Outre l’Algérie, présente avec 52 athlètes, les 8ès jeux régionaux du spécial olympics de la zone nord africaine et du moyen orient a enregistré la présence de plus de 400 sportifs de 14 pays : Tunisie, Maroc, Jordanie, Koweit, Syrie, Liban, Egypte (pays hôte), Arabie Saoudite, Emirats arabes unis, Bahrein, Iran, Palestine, Irak et Qatar. « C’est la première mission officielle de notre association, créée il y a quelques mois.

En plus de la participation sportive, on tenait à marquer notre présence afin de renouer les contacts avec les autres pays de la zone, les consolider et essayer de bénéficier des expériences des uns et des autres », a déclaré le président du spécial olympics algérien, Yacine Bourouila, ajoutant que tous c’est passé comme les responsables algériens l’avaient souhaité.

En plus des compétitions, tous les athlètes ont bénéficié d’un programme de santé, comme il est de tradition dans ce genre de rendez-vous. Un contrôle médical, supervisé par des spécialistes du domaine, a été initié pour encourager aux athlètes à choisir les disciplines les plus appropriés à leur handicape et permettre le suivi médical nécessaire pour une bonne santé, à travers des jeux adaptés. De l’avis des responsables techniques des différentes délégations, le cheval de bataille du spécial olympics international tourne toujours autour de l’élaboration d’un entrainement adapté permettant à l’athlète handicapé mental d’augmenter sa capacité physique surtout.

Les athlètes algériens ont été accompagnés par des entraineurs de métier, un médecin et des quelques mères des sportifs pour leur donner une chance de s’imprégner de ce qui se fait dans d’autres cieux et côtoyer. « On a voulu donner la chance à quelques mères pour accompagner leurs fils athlètes afin d’échanger les idées et connaissance avec leurs homologues des autres pays.

C’est une première, en espérant que ces mères nous aident à sensibiliser les autres à se mêler à l’organisation », a tenu à expliqué M. Hachefa, tout en saluant au passage tous les acteurs qui ont permis à la réussite de la participation algérienne à ces 8ès jeux régionaux. Interrogé sur le plan d’action de l’ANSOA, son président Yacine Bourouila a souligné qu’un travail de longue alène attendu la composante de l’association. « Maintenant, nous dans l’obligation de mieux s’organiser au plan national, sensibiliser les gens (acteurs du sport algérien, familles, techniciens, autorités locales, partenaires..ect. On doit convaincre de la noble tache qu’on doit mener », a-t-il conclu. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email