Un générateur d’oxygène pour l’hôpital de Boufarik – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Un générateur d’oxygène pour l’hôpital de Boufarik

Un générateur d’oxygène pour l’hôpital de Boufarik

L’hôpital de Boufarik respire enfin, et ce après un long cauchemar vécu depuis le début de la saison estivale et la recrudescence, à cette période, de la Covid-19. En effet, suite au manque d’oxygène, l’hôpital avait enregistré un taux de décès très élevé. «On a enregistré en l’espace d’une journée 20 décès, tous sujets confondus en âge et en sexe», s’est remémoré l’un des infirmiers du service Covid.

C’est justement pour éviter de revivre ce cauchemar que l’EPH de Boufarik vient d’être dotée d’un générateur d’oxygène médical d’une capacité de 47 m3 par heure, avec une station de remplissage de bouteilles d’oxygène attenante.

Cet équipement d’une nécessité vitale est l’œuvre d’une dotation émanant de l’association Kawafil El-Kheir de Boufarik. «El-hamdouli Allah, le générateur d’oxygène est là et sera opérationnel bientôt. Ceci a été possible grâce à la mobilisation et aux dons de plusieurs bienfaiteurs, qui n’ont pas hésité un seul instant à participer à l’achat de ce générateur, surtout parce que beaucoup de personnes ont trouvé la mort faute d’oxygène durant l’été dernier. Par le biais de votre journal le Jeune Indépendant, je leur adresse nos vifs remerciements», a déclaré l’un des assistants chargés de l’opération de déchargement du générateur.

Mais l’association ne s’est pas arrêtée là.

En effet, les membres de cette dernière ont aussi pris l’initiative de creuser un forage d’eau potable pour l’hôpital. Celui-ci sera opérationnel dans un futur très proche, selon l’un des membres de l’association. L’un des médecins rencontré à l’intérieur de l’hôpital a déclaré que «ce générateur vient à point pour renforcer les capacités de l’hôpital dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, surtout que les services Covid sont, en ce moment, presque complets vu la recrudescence du variant Delta+».

Il convient de noter que le wali de Blida, Kamel Nouicer, a annoncé, lors d’une visite à l’hôpital de Boufarik, que ce dernier bénéficiera d’un projet de construction d’un nouveau service d’urgences médicales. Ce projet, qui remonte à plusieurs années, vient d’être dégelé car l’hôpital de Boufarik en a grandement besoin vu le nombre croissant de sa population.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email