Blida : L’extraction des huiles végétales à l’honneur – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Blida : L’extraction des huiles végétales à l’honneur

Blida : L’extraction des huiles végétales à l’honneur

Les diplômés universitaires porteurs de projets portent un intérêt particulier à l’activité d’extraction des huiles végétales à usage cosmétique et médical, et ce en raison du succès de ce type de produits auprès des consommateurs, a constaté le Jeune Indépendant au Salon national des produits de l’artisanat organisé à Blida.

Aymen, un exposant dans ce domaine, a déclaré au Jeune Indépendant que «malgré la présence de divers métiers traditionnels, ce domaine d’activité suscite un intérêt considérable chez les universitaires, notamment les détenteurs de diplômes en chimie et en protection des végétaux.

Une spécialisation qui a facilité leur intégration dans le domaine des produits cosmétiques et de l’extraction des huiles essentielles». C’est notamment le cas de Kheira Malki de Tipasa, une participante à ce Salon national, auquel prennent part 50 artisans de différentes wilayas du pays, qui a décidé de fonder sa propre entreprise avec son mari, et ce après avoir passé deux années dans la fonction publique.

Cette technicienne supérieure en protection des végétaux de formation, dont le stand d’exposition n’a pas désempli depuis son ouverture, a confié au Jeune Indépendant : «Malgré ma fonction, j’ai pu réaliser mon rêve de fonder ma propre entreprise.» Elle a admis la contribution de l’expérience acquise dans son travail dans le domaine des forêts, conjugué à sa vie dans un milieu rural, dans la sélection des meilleures plantes adaptées à la confection de produits cosmétiques. Un savoir-faire enrichi grâce à une formation dans le domaine, qui lui permet la mise à niveau de ses connaissances pour fournir un produit répondant aux besoins de ses clients.

Pour promouvoir ses produits, cette artisane a recouru à la Toile, qui s’est avérée un allié moderne redoutable pour la commercialisation de sa production à travers tout le pays, où elle compte une clientèle qui lui fait totalement confiance et à laquelle elle assure la livraison à domicile.

Un autre modèle de réussite dans le domaine rencontré à ce Salon c’est Islam. «Après avoir obtenu ma licence en chimie, à l’université Saâd-Dahleb de Blida, avec le soutien de mon père et l’aide des organismes de l’Etat, j’ai réussi, en l’espace d’un peu plus de dix-huit mois, à créer mon entreprise en fabriquant du savon parfumé, grâce auquel j’ai connu un franc succès auprès de tous mes clients. J’aspire toutefois à élargir ma gamme de production vers d’autres produits cosmétiques», a confié Islam.

Pour sa part, Amine, propriétaire d’une microentreprise spécialisée dans l’extraction d’huiles végétales et aromatiques, venant de Sétif, s’est félicité du grand succès de ce type de produits auprès du consommateur algérien. «Cela m’a incité à fournir davantage d’efforts pour couvrir le marché national et passer à l’exportation de mes produits qui sont de qualité et n’ont rien à envier au produit d’importation, d’autant plus que j’utilise des matières premières naturelles». Il invite tous les jeunes à se lancer dans le domaine de l’entrepreneuriat au lieu de rêver d’un simple emploi.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email