Blida : La production des agrumes en hausse – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Blida : La production des agrumes en hausse

Blida : La production des agrumes en hausse
De vrais produits du terroir.

Au cours de ces dernières années, l’agrumiculture n’a cessé de prendre une place croissante de la production dans la wilaya de Blida. Culture conquérante, l’agrumiculture semble promise à un bel avenir. Les agrumiculteurs ont su, par ailleurs, tirer parti des conditions favorables.

La région de la Mitidja rassemble en effet toutes les conditions favorables à l’épanouissement des agrumes : des ressources en eau, un sol de qualité et un ensoleillement durant presque la moitié de l’année.

Des fruits pulpeux et juteux pleins de soleil et de saveur, de vrais produits du terroir, séduisent les connaisseurs. A travers les ondes de la radio de Blida, le directeur des services agricoles de la wilaya, Kamel Foudhala, a déclaré que le territoire de la wilaya de Blida englobe plus de 55 000 ha de terre avec de bonnes caractéristiques dont la fertilité de son sol. En effet, la Mitidja est très connue par ses arbres fruitiers, surtout ceux produisant des agrumes.

La récolte a débuté depuis le mois d’octobre et va se terminer vers la fin du mois de mars, surtout pour la clémentine. Interrogé sur la hausse de la production d’agrumes cette saison, M. Foudhala a répondu que « la production d’agrumes est de bonne qualité cette année, sans problème particulier prévu, ni maladie, et ce grâce aussi aux nouvelles technologies importées par les différents agriculteurs, qui se sont investis depuis 2016, 2017 et 2018, avec l’implantation de 900, voire 950 arbustes dans l’hectare au lieu de 300 à 350 arbustes dans l’hectare les saisons dernières. C’est pourquoi cette saison, nous avons une surproduction de clémentines, d’oranges mais aussi de citrons ».

Il a ajouté que « cette hausse de production s’est répercutée sur les prix de tous les agrumes qui varie aujourd’hui entre 100 DA et 120 DA, et ce en comparaison avec la saison dernière où le prix oscillait entre 200 DA et 250 DA ».

Pour trouver des solutions à cette surproduction en agrumes, une stratégie a été tracée pour mettre sur rails l’exportation dans les saisons à venir, mais cette opération demande des connaisseurs et beaucoup de techniques, dont le conditionnement et, notamment, l’emballage. « Concernant les arbres fruitiers, plusieurs pépinières qui se trouvent surtout dans la localité de Halououia, dans la commune de Soumâa, se sont spécialisées dans l’exploitation des arbustes de diverses variétés de fruits avec diverses technologies pour leur développement et leur évolution », a expliqué le directeur de la DSA de Blida.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email