Blida: La course aux commandes des assemblées locales – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Blida: La course aux commandes des assemblées locales

Blida: La course aux commandes des assemblées locales
Photo archives

102 listes de candidature aux élections locales du 27 novembre prochain ont été déposées au bureau de la délégation de l’Autorité nationale en charge des élections (ANIE) de la wilaya de Blida. On compte parmi ces listes 96 listes déposées au titre des élections des membres d’APC, dont 66 listes partisanes et une trentaine indépendantes, avec 2 168 candidats, ainsi que 7 listes pour l’APW avec 350 concurrents.

Selon une source proche de l’ANIE, l’étude des dossiers déposés dans les délais requis aurait abouti au rejet d’un grand nombre de listes de candidature, notamment parmi les partis politiques en lice. En attendant la fin de l’examen des recours introduits pour les listes rejetées, on peut d’ores et déjà évaluer le niveau d’implication affiché à Blida en faveur d’une participation directe à la gestion des affaires de la ville et de la wilaya. Contrairement aux élections législatives, tous les observateurs notent un très faible engouement des Blidéens à vouloir gagner une place aux prochaines Assemblées locales.

Seuls les militants des antennes locales de partis qui ont préparé leur liste, même parmi certaines formations peu connues et moins visibles sur le terrain local, tentent d’animer la scène locale sans trouver un semblant d’écho populaire favorable. Les grosses cylindrées locales, comme le FLN et le MSP, ont eu également beaucoup de peine à ficeler leur listes dans les 25 communes de la wilaya, et ce toujours en raison des tensions, des tiraillements et parfois même des guerres de clan déclarées à chaque échéance électorale pour faire figurer sur la liste tel nom au lieu de tel autre.

La majorité des citoyens de la wilaya de Blida restent donc bien indifférents à la composition de ces listes et aux profils des candidats engagés. Mais beaucoup suivent de loin les querelles, notamment sur les réseaux sociaux, où certaines «dénonciations» et «règlements de compte» fleurissent de plus en plus, ouvrant la porte aux rumeurs et aux spéculations difficiles à vérifier. C’est ainsi que la rue, dans quelques communes de la wilaya, avance les noms de certains candidats,  crédibles et compétents pour la gestions de leurs communes, s’agissant de personnes ayant un niveau très appréciable, des diplômes de haut niveau, d’autres des commerçants, des cadres d’Etat, des dirigeants connus d’associations sportives et culturelles, et d’autres acteurs sociaux voulant occuper, à leur tour, les bancs de la représentation populaire aux Assemblées populaires communales.

Et parmi ceux qui, à tort ou à raison, sont le plus critiqués et montrés du doigt par les mauvaises langues locales, figurent notamment certaines figures, déjà membres de l’APW ou de la même APC, et qui veulent revenir aux commandes au nom d’on ne sait quel mérite ou de quelle sorte de légitimité. «On veut du sang neuf, on est pour un changement radical, on veut des gens intègres et dignes de confiance, pour le bien de notre ville», explique un citoyen de Blida.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email