-- -- -- / -- -- --
Culture

Blida : Des bibliothèques publiques dans les gares

Blida : Des bibliothèques publiques dans les gares

Un projet de construction de bibliothèques publiques sur les places et dans les gares routières et ferroviaires a été lancé par l’Association scientifique et culturelle Ben Djelloul de Blida, dans le but d’encourager les citoyens à lire après que les technologies modernes et les téléphones intelligents ont dominé les esprits et que les gens ont abandonné les livres et la lecture, notamment dans les lieux publics.

Selon le responsable de l’Association Ben Djelloul, Boualem Belhadj, «l’idée du projet de bibliothèques publiques est venue après le succès d’une expérience similaire dans l’une des wilayas du Sud, où le projet a reçu un écho très favorable et très populaire de la part des citoyens. L’association cherche à transférer cette expérience à la ville de Blida, d’autant plus que c’est l’une des villes à forte densité de population qui est célèbre par l’existence d’un certain nombre de places publiques sur lesquelles des bibliothèques publiques peuvent être établies au profit des amateurs de livres et de lecture.

La même source a expliqué que la première bibliothèque se trouvera sur la place du 1er-Novembre, au centre-ville, connue sous le nom de placette Ettoute, de sorte que cette place soit une destination de loisirs et de repos pour les citoyens, car elle est entourée de cafés sous tous les angles. Le deuxième projet se fera, selon la même source, sur la place de la Liberté, à Bab Essebte, l’une des places qui attirent quotidiennement des dizaines de citoyens, en particulier les retraités. Avec ce projet de bibliothèque publique, les lecteurs pourraient trouver l’occasion de lire et de revenir à un compagnon fidèle qu’est le livre, et ce après que les technologies modernes eurent réduit son audience, en particulier les téléphones intelligents et les sites de communication.

Boualem Belhadj a révélé que le projet inclura plus tard la gare ferroviaire de la ville de Blida et la gare routière des voyageurs inter-wilayas “Ramoul”, et ce afin que les voyageurs puissent profiter des temps d’attente pour lire des livres, ainsi que quelques cafés qui attirent un grand nombre de citoyens, à condition, bien sûr, que l’expérience s’étende, après son succès dans la ville de Blida, à d’autres grandes villes de la wilaya, dont Boufarik, Ouled Yaïch et la nouvelle-ville de Bouinan. M. Belhadj a également révélé que l’association a bénéficié d’un montant de 60 millions de centimes du ministère de la Culture, qui a salué l’idée et soutenu le projet, notant que le montant sera affecté à la réalisation et à l’installation de bibliothèques au niveau des anciens sites mentionnés. Il a ajouté que l’acquisition de livres pour soutenir ces bibliothèques se fera selon des critères soigneusement étudiés, de sorte qu’elle se concentrera sur les livres historiques, religieux et culturels, ainsi que sur les contes pour enfants.

Le projet vise à inculquer une culture de la lecture et à inciter les citoyens à lire, notamment parmi les nouvelles générations qui sont fortement influencées par les technologies modernes, lesquelles les ont poussés à délaisser les livres et à rechercher des contenus sur les réseaux sociaux et autres espaces technologiques. L’association a lancé un appel aux philanthropes pour qu’ils contribuent à cet important projet culturel.

Il convient de noter que ce projet a déjà été lancé il y a des années par des groupes de jeunes de la ville de Blida au niveau de la place du 1er-Novembre du centre-ville mais cela n’a pas duré longtemps. C’est pour cette raison que l’Association Ben Djelloul cherche aujourd’hui à le relancer et s’y accrocher afin de trouver un écho auprès de tous les citoyens.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email