Blida: Des avaloirs bouchés provoquent des inondations – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Blida: Des avaloirs bouchés provoquent des inondations

Blida: Des avaloirs bouchés provoquent des inondations

Les fortes averses enregistrées ces dernières 72 heures dans la wilaya de Blida, avec le cumul des pluies ayant atteint 50 mm, ont provoqué, comme d’habitude, la fermeture de routes et des inondations dans plusieurs quartiers, y compris au chef-lieu de la ville.

En effet, plusieurs  routes sont devenues inaccessibles suite à ces inondations. Quelques axes ont ainsi été rendus impraticables à cause du débordement des eaux pluviales sur la chaussée. Il suffit de quelques gouttes d’eau pour que la circulation automobile devienne un véritable calvaire. Que ce soit au chef-lieu de wilaya ou dans d’autres agglomérations, le scénario des avaloirs bouchés revient dès les premières pluies de la saison, et ce malgré qu’un budget spécial ait été alloué au mois d’août pour des travaux de nettoiement des avaloirs, des oueds et de débroussaillage. N’ayant pas trouvé où se déverser, les eaux de ruissellement s’accumulent dans les mêmes tronçons routiers, poussant les automobilistes à rebrousser chemin et à trouver un autre itinéraire.

A l’entrée ouest de la nouvelle ville de Bouinan, nombreux sont les automobilistes qui sont restés immobilisés au milieu de la chaussée car la voie était inondée, avec l’amoncellement des gravats émanant de la construction des bâtiments AADL. Les pluies torrentielles tombées depuis déjà 48 heures ont aussi inondé plusieurs  rues et boulevards au niveau des quartiers nord de la ville de Boufarik, rendant la circulation très difficile jusqu’à la nuit tombée. Même scénario du côté sud de la ville où la trémie a été, elle aussi, inondée. Tous les automobilistes allant vers la commune de Soumâa ont pris un autre itinéraire pour regagner leur domicile.

Dans les autres agglomérations, des inondations ont aussi paralysé le trafic routier à cause d’avaloirs qui n’arrivent plus à supporter le débit d’eau, souvent élevé. Cela a été signalé à maintes reprises aux services de l’APC de leur communes, mais aucune suite n’a été donnée si ce n’est l’entraide des citoyens qui se sont mobilisés pour la circonstance. Les usagers de la route, qui ne savent même plus à qui s’adresser, évitent d’emprunter des routes inondées d’eau afin d’éviter d’endommager leurs voitures.

Des familles entières, dont des enfants en bas âge, arrivées devant leurs bâtiments dont les entrées étaient pleines d’eau, ont été obligées de descendre de leurs voitures en plein milieu d’une chaussée inondée, sous le regard impuissant de leurs maris. Chaque saison hivernale, le phénomène se répète, et l’indifférence des services concernés aussi, pénalisant ainsi les usagers de la route qui prennent leur mal en patience, et ce en attendant des jours meilleurs.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email