-- -- -- / -- -- --
Energies Environnement

BLIDA : 500 tonnes de déchets à haut risque récupérées

BLIDA : 500 tonnes de déchets à haut risque récupérées

L’entreprise publique de wilaya pour la gestion des centres techniques d’enfouissement de la wilaya de Blida a traité et évalué, au cours de l’année écoulée, environ 500 tonnes de déchets à haut risque, y compris des déchets hospitaliers et médicaux ainsi que des déchets d’usine.

Ces déchets représentent un grand danger pour les citoyens dans le cas où ils sont jetés avec les ordures ménagères ou dans des espaces vides aléatoires, et c’est pourquoi la même entreprise travaille à récupérer les déchets médicaux dans les hôpitaux et les déchets contenant des matières dangereuses dans certaines usines, et ce afin de les traiter et d’éliminer tout danger émanant de ces derniers.

Selon une source officielle au sein de la commission de la santé, de l’hygiène et de la protection de l’environnement de l’Assemblée populaire de wilaya, la même entreprise a récupéré, suite à la visite effectuée par la commission, 10 tonnes de déchets ordinaires ainsi que 2,8 m3 de déchets passifs durant la même période.

En revanche, la même commission a dénombré 71 dossiers d’investissement dans le domaine de l’environnement au niveau de la Direction nationale de l’industrie, et la même source a évoqué une volonté claire de la part des investisseurs privés de s’introduire dans le domaine du traitement et de la valorisation des déchets, mais la concrétisation de ces projets reste liée à la bonne volonté des autorités locales dans ce domaine, et ce en facilitant notamment les démarches administratives et l’accompagnement sur le terrain.

Par ailleurs, et dans le cadre de l’amélioration de l’environnement, les services de l’EPIC Mitidja Nadhafa de la wilaya de Blida ont éliminé 33 points noirs de dépôts d’ordures depuis le début de l’année en cours, alors que la même entreprise souffre de problèmes de logistique, dont plusieurs camions qui sont en mode de veille vu leur état délabré, 37% d’entre eux étant considérés comme hors service.

Le problème vital est l’absence de centres d’enfouissement technique (CET). Aussi, la commission de la santé et de l’environnement de l’APW a appelé à la nécessité d’attribuer des terrains pour la construction de nouveaux centres d’enfouissement technique , d’autant plus que l’enveloppe financière est disponible pour cela, et dans le cadre de l’élimination des décharges sauvages, les autorités de wilaya ont enregistré deux nouvelles opérations visant à éliminer quatre décharges dans les communes de Bouinan., Beni Tamou, Chebli et Bouarfa.

La commission de santé et de protection de l’environnement, suite au dossier environnemental, a proposé de créer une station de filtration des eaux émanant de déchets, d’intensifier la surveillance sur le terrain pour lutter contre le phénomène de déversement aléatoire des déchets, d’obliger les propriétaires d’usine à filtrer l’eau industrielle au niveau de leurs usines avant de la déverser en dehors du site et enfin de procéder à un contrôle continu des différentes institutions pour une élimination correcte.

La même commission a également appelé à la réouverture de l’abattoir municipal de la commune de Blida afin de réduire l’abattage sauvage et afin de préserver la santé publique.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email