-- -- -- / -- -- --
Sports

Bitam boude la commission de discipline de la LFP

Bitam boude la commission de discipline de la LFP

L’arbitre assistant international Mounir Bitam, devenu célèbre en quittant la ligne de touche lors d’un match de championnat, ne s’est pas présenté avant-hier, pour la seconde fois, devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), rapporte la LFP hier sur son site.

L’arbitre assistant international Mounir Bitam, devenu célèbre en quittant la ligne de touche lors d’un match de championnat, ne s’est pas présenté avant-hier, pour la seconde fois, devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), rapporte la LFP hier sur son site.

La commission de discipline a indiqué, dans le procès-verbal de sa réunion tenu hier, que l’arbitre assistant Mounir Bitam n’a pas répondu à la convocation pour son audition au sujet de son comportement, durant la rencontre CABBA-WAT du 19 septembre (arrêt volontaire de la partie), en qualité d’officiel de match et aussi sur ses dernières déclarations aux médias, précise la même source. La commission a décidé de le convoquer de nouveau, pour le même sujet, aujourd’hui au siège de la LFP. En cas d’absence, la commission statuera sur son cas.

Bitam devait aussi comparaître, la semaine dernière, devant la Commission fédéral des arbitres (CFA) pour le même motif, mais il n’a pas répondu à la convocation. L’arbitre assistant est suspendu par la Fédération algérienne de football (FAF) jusqu’à l’aboutissement de cette affaire, indique la même source. Bitam s’est illustré par un geste qui fera date dans les annales de l’arbitrage algérien. 

A la 26e minute de jeu de la rencontre CABBA-WAT, profitant d’une sortie en touche, il est entré sur la pelouse, a déposé son kit, le drapeau de touche et son maillot officiel, laissant apparaître une inscription sur son maillot blanc : « Kerbadj et Hammoum, une histoire d’un jeu manipulé « . Mounir Bitam accuse expressément le président de la LFP algérienne Mahfoud Kerbadj et le président de la CFA Khellil Hammoum d’avoir voulu le corrompre.

Selon lui, Kerbadj lui a demandé « de faire perdre la JS Kabylie contre le CRB Aïn Fakroun « en demi-finale de la coupe d’Algérie (2014) tandis qu’un « haut responsable, de son côté, nous a conseillés [le trio arbitral] de favoriser l’un des finalistes de la dernière édition de la supercoupe « , a-t-il indiqué. Après son coup de force, l’arbitre a aussi affirmé qu’on l’avait poussé à favoriser certains clubs en Coupe d’Algérie et en supercoupe d’Algérie. Parmi les clubs lésés, il y aurait notamment l’USM Alger battu par le Mouloudia d’Alger (1-0) en supercoupe 2014. Les mis en cause ont nié toute relation ou tout contact avec l’arbitre.

Khellil Hammoum a ainsi accusé Bitam de s’être vengé parce qu’il n’avait pas été retenu pour un séminaire de la Fédération internationale de football consacré à l’arbitrage. L’affaire est toutefois prise au sérieux par le ministère des Sports, qui a fait savoir qu’il mènerait une enquête.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email