-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bientôt un grand complexe laitier irlandais à Ghardaïa

Bientôt un grand complexe laitier irlandais à Ghardaïa

Un ambitieux projet, doté de gros moyens financiers, a été lancé pour augmenter la production de lait dans la wilaya de Ghardaïa, en partenariat avec une firme irlandaise.

La mise en œuvre des différents volets de ce projet conclu par le wali, Azzedine Mechri, avec des représentants irlandais est à même de donner une forte impulsion au secteur laitier au sein de la wilaya de Ghardaïa ainsi qu’au secteur agricole qui joue un rôle considérable dans la dynamique de développement local et dans la vie des populations de la région du Sud et du Grand Sud.

Le projet de partenariat permettra à la wilaya de porter sa production globale en lait de 32 750 litres/jour actuellement à environ 100 000 litres/jour à l’horizon 2020, soit une amélioration de 120 %.

Le secteur laitier de la wilaya de Ghardaïa est encadré par 9 coopératives laitières, dont 7 actives (subventionnées dans le cadre du Fonds spécial lait à l’échelle de 266 309,956 DA/trimestre) et 2 en cours réalisation à El-Ménia et Zelfana. Le plan mis en place prévoit aussi l’augmentation de la quantité de lait commercialisée, le renforcement des investisseurs professionnels en la matière, l’amélioration du revenu des éleveurs et la consolidation du partenariat avec des firmes étrangères.

Ainsi, un important projet de partenariat vient d’être signé entre la wilaya de Ghardaïa et une firme irlandaise, à laquelle 5 000 hectares de terres lui ont déjà été attribués.

Ce projet ambitieux de partenariat aura des effets bénéfiques aussi bien sur l’amélioration des facteurs de production que sur la production animalière et la fabrication de la poudre de lait.

Le secteur laitier, avec la participation des professionnels étrangers du secteur, connaîtront un important développement dans la région.
Le lancement d’une telle stratégie de développement visera la modernisation des techniques d’élevage, l’introduction des races améliorées et l’organisation des éleveurs au sein de coopératives agricoles.

Il faut donc consentir beaucoup d’efforts en vue de la mise à niveau du secteur laitier national et l’intégration des normes internationales, et ce dans la perspective de faire face à la concurrence internationale.

Dans un avenir proche, les perspectives de croissance du secteur laitier à Ghardaïa seront très prometteuses. La wilaya de Ghardaïa dispose de 4 002 têtes de bovin, réparties entre la race PHP noir et PHP rouge et la race Makbeliarde, 361 000 têtes d’ovin et 157 000 têtes de caprin, dont 92 000 chèvres.

Il existe aussi des fourragères à proximité du grand centre urbain d’El-Ménia et de Guerrara pour l’approvisionnement et la commercialisation, une infrastructure pour la collecte et la commercialisation du lait et enfin un réseau de coopératives laitières très actives.

Ce nouveau programme d’action ambitionne de surmonter les défis en vue d’augmenter le rendement du secteur laitier, et ce en faisant de l’approche de la filière un outil de développement de ce secteur, en concentrant les efforts sur les zones à hautes potentialités de production et en développant l’agrégation pour réorganiser et renforcer le secteur conformément aux objectifs prescrits par les autorités locales de Ghardaïa.

Selon le responsable de la Chambre du commerce de la wilaya de Ghardaïa, ce plan se basera aussi sur la valorisation du rôle du Fonds de développement de la filière lait pour l’organisation des bénéficiaires, la formation, la création et l’encadrement de nouvelles coopératives, ainsi que sur l’encouragement de l’investissement à travers l’octroi de subventions pour l’importation des génisses laitières et la production des génisses laitières de race.

Pour les responsables en charge de ce programme, l’amélioration de la production passe nécessairement par l’acquisition d’un cheptel de race et la création de filières pour la production de génisses, ainsi que par l’installation d’unités de production des aliments et l’extension de la superficie fourragère, déjà existante, ainsi que la création de nombreux emplois.

Ce futur programme, en attente de sa réalisation en partenariat avec l’investisseurs irlandais et d’autres encore, aura à répondre à un plus grand nombre de besoins et à mieux compléter la gamme. Outre la production de lait, d’autres produits seront incorporés, notamment la fabrication de la poudre de lait, du beurre, de la crème fraîche, des desserts, de tous types de yaourts et de fromages et enfin le fractionnement de la matière grasse.

Ces programmes et perspectives, avantageux à plus d’un titre une fois réalisées, permettront à la wilaya de Ghardaïa de renforcer sa production en lait et de ses dérivés et assurera sa présence sur le marché national, notamment au nord du pays qui enregistre ces derniers temps un déficit alarmant en matière de lait en sachet, particulièrement durant le mois de ramadhan.

Il convient de préciser que certains secteurs agricoles devraient, eux aussi, connaître des sauts qualitatifs et quantitatifs, notament concernant la production maraîchère et céréalière.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email