-- -- -- / -- -- --
Nationale

Bientôt établis à l’APC d’Alger-Centre

Bientôt établis à l’APC d’Alger-Centre

Déposer son dossier pour obtenir un passeport ou une carte d’identité biométrique est devenu préoccupant pour les Algériens. Depuis la mise en œuvre du biométrique, les daïras connaissent une pression et n’arrivent plus à gérer le rush des personnes souhaitant déposer ou retirer leur passeport, sachant que le passeport classique ne sera plus valable dès novembre 2015, une situation qui a conduit à la décision de décentraliser vers l’APC d’Alger-Centre pour diminuer cette pression.

En effet, le maire de cette commune, M. Bettache, a indiqué qu’ils ont reçu des instructions du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales il y a 20 jours de préparer une salle dédiée au dépôt des dossiers des demandeurs de passeport et de carte d’identité biométrique.

Pour le lancement de ce nouveau service, « nous attendons le feu vert du ministère de l’Intérieur », qui doit autoriser la connexion de la base de données de l’APC avec celle du ministère, a précisé M. Bettache. 
Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales avait adressé un cahier des charges à l’APC pour détailler tout le dispositif adéquat à mettre en place pour recevoir le public.

Pour l’instant, seules quelques-unes des 57 communes d’Alger pourront proposer ce nouveau service. Les résidents d’Alger pourront se diriger vers une des APC équipées de ce système pour déposer une demande d’établissement de passeport ou de carte d’identité biométrique, et les retirer au même lieu.

Ces documents peuvent être prêts en seulement 10 jours et les demandeurs recevront un SMS pour venir les retirer même si « certains d’entre eux ne manifestent pas d’empressement pour le retrait des documents établis », souligne M. Bettache. 16 agents de l’APC d’Alger-Centre ont été formés pour ces nouvelles tâches qu’ils effectueront en deux brigades jusqu’à 18 heures pour pouvoir recevoir jusqu’à près de 300 personnes par jour.

La pression sur les daïras pour la confection et la délivrance des passeports biométriques a contraint le ministère de l’Intérieur à associer désormais les communes à cette opération. Quelque 20 000 passeports sont imprimés par l’Hôtel de la monnaie pour répondre au besoin pressant des daïras en passeports biométriques avant novembre 2015, date butoir de généralisation de ces documents dans le monde. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email